YAS : assurance embarquée et microassurance

0
1213
yas, William Lee ,Andy Ann

Michael Waitze et Asia Insurtech Podcast s’entretiennent dans cet épisode avec Andy Ann, le PDG et cofondateur de YAS Digital Limited. Il apporte à cette société une richesse de données et une expertise dans le domaine du numérique et de l’entrepreneuriat. Pour résumer, YAS est une compagnie basée sur la blockchain qui offre une microassurance embarquée à la demande.

Pourquoi cet épisode ?

La discussion se focalise essentiellement sur la microassurance, l’assurance embarquée et sur la manière dont la pandémie a accéléré la transformation digitale de l’industrie de l’assurance, élément qui n’est pas nouveau.

Le podcast met en lumière la façon dont les technologies bousculent le secteur assurantiel en Asie. Il s’adresse plus particulièrement aux entrepreneurs, aux preneurs de décisions et aux investisseurs.

De quoi parle-t-il ?

Andy Ann voit beaucoup de changements en Asie où les investissements et les partenariats avec les insurtechs se multiplient. L’accent est mis spécifiquement sur l’expérience client et sur la gestion des sinistres, étape toujours sensible dans le processus d’assurance. Il estime aussi que l’industrie asiatique se focalise beaucoup sur la microassurance qui a un fort potentiel.

Il pense que la microassurance concerne principalement les nouvelles générations, car elles veulent savoir ce pour quoi elles souscrivent exactement en payant une cotisation au juste prix. La protection est adaptée et précise. L’assurance embarquée suit le même schéma, car elle couvre en temps réel les éléments. Pour le PDG, les deux types d’assurances sont liés et sont complémentaires.

L’insurtech YAS propose d’ailleurs des assurances automobile, vélo ou encore escalade. Elle se rend compte que de plus en plus de personnes sont intéressées, en particulier celles qui sont actives.

De plus, Andy et son équipe travaillent actuellement sur le développement d’une assurance transport public en collaborant avec la compagnie de bus qui comprend la protection des biens ou la prise en charge de soins de santé.

Aussi, il aborde le sujet de l’Internet des objets, l’IoT, qui se répand continuellement. L’objectif est de pouvoir compter sur le maximum de biens pour déclencher automatiquement des actions spécifiques ou des indemnisations comme avoir des informations sur le cœur et agir en conséquence.

La pandémie et les technologies ont apporté de nouvelles idées et une appréciation du domaine de l’assurance en la rendant plus accessible par le biais de divers canaux de distribution. Aujourd’hui, des partenariats se font entre des entreprises privées et publiques, des assureurs plus anciens et des startups. C’est tout un écosystème qui se développe avec un seul but, celui de protéger les individus du mieux possible.

Bien entendu, la diffusion des données reste un problème et c’est pour cela que la blockchain entre en jeu. YAS a créé la sienne pour garder la confidentialité des informations de ses assurés.

Pour finir, Andy Ann a hâte de créer plus de partenariats, notamment avec de très grandes sociétés, et de proposer toujours plus de protections ciblées.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P