Préserver sa santé : des entrepreneurs témoignent

0
536
Santé, coeur

 « La santé, socle du rebond entrepreneurial » : telle est la pierre angulaire de la nouvelle campagne sociale des Rebondisseurs Français réalisée avec le soutien d’Harmonie Mutuelle. Quatre entrepreneurs s’expriment afin de sensibiliser leurs pairs à l’importance de préserver leur santé pour conserver leur capacité de rebond.

L’association des Rebondisseurs Français et Harmonie Mutuelle joignent une nouvelle fois leurs forces pour faire bouger les lignes et porter haut la valeur entrepreneuriale du rebond. Leur campagne sociale intitulée « La santé, socle du rebond entrepreneurial », est basée sur les témoignages de quatre chefs d’entreprise : Cécile Ricour, fondatrice de CrealHome, Jean-Marc Barki, PDG de SeaLock, Albert Szulman, CEO de ScaleUp Booster, et Julien Mouchet, serial entrepreneur.

La santé du dirigeant : un tabou à lever

Encore trop de chefs d’entreprise minimisent l’impact des aléas économiques et de leur engagement professionnel sur leur santé, faisant peser un risque à la fois sur eux et leur société. Si le sujet tabou de la santé du dirigeant avait fait un peu de bruit en 2017 lors de la parution du livre « J’étais un homme pressé : AVC, un grand patron témoigne » de l’ancien PDG de Peugeot Citroën, Christian Streiff, puis en 2018 lors de la sortie du film inspiré de ce livre » Un homme pressé », la situation n’a que peu bougé, en 2022, et les chiffres continuent d’alerter.

La pandémie de Covid et la crise économique ont certes mis le sujet de la santé sur le devant de la scène, mais elles ont surtout accentué la pression qui pèsent sur les chefs d’entreprise. Pour autant, l’Observatoire entreprise et santé Viavoice-Harmonie Mutuelle avait montré en 2020 que 76 % des chefs d’entreprise estimaient prendre suffisamment soin de leur santé. Et que 86 % se disaient non intéressés par un service d’accompagnement. Du chemin reste donc à parcourir pour que le tabou tombe et que la capacité de rebond s’exprime pleinement.

Tour à tour, les quatre chefs d’entreprise témoins racontent leur rebond et expliquent en quoi il leur a fait prendre conscience de l’importance de préserver sa santé quand on est chef d’entreprise. Ils expliquent également ce que cette expérience a changé dans la gestion de leur entreprise et de leur vie d’entrepreneur.

La santé du dirigeant, premier capital immatériel de l’entreprise

Dans une vidéo de conclusion, Isabelle Saladin, Présidente des Rebondisseurs Français, et Éric Favrou, Directeur Marketing Marché Entrepreneurs d’Harmonie Mutuelle, partagent leurs réactions à ces témoignages et en tirent trois enseignements. Tout d’abord, la santé est une condition essentielle pour qu’un chef d’entreprise préserve son talent d’entreprendre et sa capacité de rebond.

Ensuite, pour faire face à la succession de rebonds qui égrène la vie de tous les entrepreneurs, un chef d’entreprise ne doit pas faire l’impasse sur sa santé. Enfin, tous les entrepreneurs sont concernés. Ce n’est pas le sujet uniquement des entrepreneurs en difficulté. Tous doivent apprendre à rester à l’écoute des signaux faibles, en particulier au niveau de leur santé.

« Souvent tabou, la santé du dirigeant est pourtant clé car étroitement liée à celle de son entreprise. Le cercle vertueux pour le dirigeant réside dans le fait de prendre soin de lui pour mieux prendre soin des autres et de son entreprise », commente Isabelle Saladin, Présidente des Rebondisseurs Français.

« La santé du dirigeant est le premier capital immatériel de l’entreprise. S’engager pour prendre soin des entrepreneurs est pour nous primordial. Cela implique de les accompagner dans leurs différents enjeux, aussi bien sur la sphère individuelle que sur celle qui concerne leur entreprise », complète Éric Favrou, Directeur du Marché des Entrepreneurs Harmonie Mutuelle.

Retrouvez les témoignages sur les réseaux sociaux :

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P