Guerre des talents : le monde de l’assurance doit afficher les valeurs qu’il porte

0
284

Guerre des talents, une réalité pour l’assurance est le thème de l’entretien avec Doria Cherkaski – Directrice Marketing et communication de Prévoir.

D’un point de vue général, les mutations des entreprises, exacerbées par la crise sanitaire, doivent-elles inciter l’entreprise à repenser sa stratégie en matière d’attractivité ? (en interne et en externe)

La crise du covid a fait évoluer les comportements dans le cadre professionnel. Du point de vue des salariés ou des entreprises elles-même. Il y a eu une prise de conscience sur la nécessité de se concentrer sur son environnement familial et de bien équilibrer la vie privée et la vie professionnelle.

La généralisation « forcée » pendant la période du premier confinement du télétravail a ensuite été perçue comme une évidence (flex office, outils vidéos et à distance, méthodes agiles…). Toutes ces évolutions ont véritablement eu l’occasion de transformer la relation au travail.

Dans ce contexte, il est évident que l’entreprise doit repenser sa stratégie et à minima intégrer de façon naturelle tous ces éléments. Et notamment plus de souplesse et de responsabilisation quant à l’organisation de travail des salariés.

L’attractivité perçue d’une entreprise est-elle un facteur clé de son succès ? (pour le recrutement)

Ce n’est pas le seul élément. Il faut répondre à la promesse. On ne peut pas se contenter de faire des annonces mais aller plus loin et respecter les engagements pris vis-à-vis des salariés.

La concurrence est rude, notamment dans certains domaines. L’assurance est en mouvement et en pleine transformation, notamment chez les acteurs traditionnels qui bénéficient d’une image « ancienne » et de « lourdeur ». Les besoins sont les mêmes, pour un acteur traditionnel ou une scale up, ou une start up.

Malgré tout, les fonctionnements sont très différents. Les échelons hiérarchiques et les lourdeurs des systèmes informatiques ne sont pas bien perçus aujourd’hui et rendent les recrutements plus difficiles.

La relation recruteur/recruté s’est inversée notamment dans certains métiers (data scientist, etc…) et l’attrait va vers des structures plus agiles, plus souples et porteuses de valeurs et de raisons d’être.

La marque employeur, un des éléments majeurs de l’attractivité d’une entreprise ? Pourquoi ?

La marque employeur est un atout dans l’attractivité d’une entreprise, notamment auprès des jeunes générations qui ont besoin de cet équilibre vie privée/vie professionnelle et qui souhaitent s’engager auprès d’entreprises qui ont des valeurs fortes et respectueuses de l’environnement.

Dans le contexte actuel, les entreprises doivent-elles surveiller/protéger leur « marque employeur ». Les raisons d’être des entreprises ont-elles des impacts sur le recrutement et la fidélisation des collaborateurs… ?

Aujourd’hui, il est évident que l’entreprise doit donner une vision claire en lien avec le contexte actuel.

Les raisons d’être ont des impacts si elles sont réellement portées par l’entreprise, notamment lorsqu’il s’agit de fidélisation.

Pour conclure ?

Face à toutes ces évolutions et transformations, le monde de l’assurance doit s’adapter et afficher les valeurs qu’il porte, valeurs insuffisamment connues.

Dossier : Guerre des talents, réalité pour le secteur de la l’assurance ? enquête, itw, libre blanc, AssuranceTV, podcast… si intérêt, nous consulter.

 

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P