Espagne, Cameroun & assurance (auto)mobile

0
885
Entre une mobilité électrique et une consommation d’essence, dans quel sens doit-on aller ? L’assurance automobile a-t-elle le choix ou doit-elle tout simplement suivre les évolutions et les besoins du marché ?

Ce n’est pas simple de répondre à ces deux questions lorsque d’un côté une entreprise écologique recherche des partenariats assurantiels et que de l’autre, une multinationale du pétrole permet à des conducteurs de se couvrir en un rien de temps.

Une assurance (auto)mobile électrique

Depuis 2019, la marque espagnole Velca vend 4 modèles de motos 100 % électriques sans émission pour créer des villes sans pollution et sans nuisance sonore. Elle propose des échelonnements de paiement et des ateliers de réparation sur tout le territoire Ibérique. Les batteries sont amovibles avec une autonomie maximale de 100 kms.

De ce fait, l’entreprise s’est associée avec l’insurtech Gocleer, elle aussi espagnole et fondée en 2020, pour conduire le changement vers une mobilité durable. En échange de l’achat d’un véhicule, le client a accès à un an d’assurance automobile basique. Elle inclut la responsabilité civile, la défense juridique et la gestion des amendes. Par la suite et s’il le désire, il peut souscrire à une formule complète. Celle-ci comprend les mêmes garanties que la formule de base, ainsi qu’une assistance voyage et une protection contre les accidents de la route, l’incendie, la grêle et le vol.

Le principal objectif est de générer des produits d’assurance qui s’adaptent à la mobilité urbaine électrique tout en offrant une protection avec des couvertures innovantes. De plus, le contrat peut être 100 % numérique. Le président-directeur général de la compagnie déclare que les alliances avec des partenaires sont importantes et d’autant plus lorsque les deux parties ont les mêmes valeurs, en l’occurrence la durabilité et l’innovation.

En Total désaccord avec la productrice d’énergies ?

À l’opposé se trouve TotalEnergies SE, compagnie multiénergies mondiale, comptabilisant, entre autres, la production et la fourniture du pétrole. Créée en 1924, elle s’est fait une grande place sur le marché et propose plusieurs services.

C’est ainsi que le courtier digital Baloon en a profité pour conquérir de nouveaux clients grâce au partenariat qu’il a signé avec l’entreprise le 10 septembre 2021. Ses futurs assurés camerounais peuvent à présent souscrire à une police d’assurance automobile dans certaines stations-service du pays. Le fondateur de Baloon estime que ce qui change est la rapidité et la simplicité en allant vers le client, car la moitié d’entre eux ne sont pas couverts. Pour conclure le contrat, les intéressés ont juste à faire scanner leur carte grise et leur carte d’identité auprès du pompiste et à payer avec un smartphone.

3 stations-service sont concernées pour le moment et sont en cours de test. Avec un objectif d’investissement dans la sécurité routière et d’engagement, la digitalisation devrait quintupler le chiffre d’affaires des assurances et améliorer sa participation au PIB, d’après un ancien dirigeant de compagnies d’assurances.

Enfin, Baloon est présent sur le marché camerounais depuis déjà 3 ans et s’axe principalement sur les produits d’assurances automobile de grands assureurs, tels que AXA ou Allianz. Cependant, le courtier a pour projet futur de se positionner sur le marché de l’assurance santé. Pour aller plus loin, vous pouvez visionner la présentation de la collaboration espagnole et l’intervention de Bertrand Vialle lors du Tday Insurance 2021.

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here