Home Intelligence Artificielle Les risques « latents » et l’intelligence artificielle

Les risques « latents » et l’intelligence artificielle

XL Catlin s’est associé à Praedicat, une start-up d’Insurtech basée à Los Angeles dédiée à l’analyse de données. Cet engagement sur plusieurs années inclura l’accès à leurs modèles d’analyse des risques « latents », à leurs outils de simulation de litiges de masse et à leurs logiciels de modélisation de portefeuilles de risque.

Parmi les risques latents à analyser spécifiques à l’activité d’assureur, nous pouvons citer l’amiante, qui a coûté au secteur près de 100 milliards de dollars et continue à engendrer des pertes. Praedicat a développé une technologie basée sur l’intelligence artificielle qui permet de synthétiser la littérature scientifique touchant aux risques liés à la santé et à l’environnement. Cette technologie est utilisée pour suivre l’évolution de la science sous-jacente à ces risques, simuler l’impact de litiges de masse en résultant, et identifier les entreprises susceptibles d’être exposées.

« XL Catlin s’engage à supporter l’innovation Insurtech, l’excellence dans le domaine de l’analyse de données, de la souscription, et de la gestion des risques. Notre collaboration avec Praedicat va dans ce sens. Leurs outils ne relèvent pas d’une logique d’évitement du risque, mais d’une logique de compréhension du risque, une approche clé pour nous. » déclare Nancy Bewlay, Chief Underwriting Officer, Responsabilité civile chez XL Catlin.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.