Citalid, mieux quantifier le risque lié à l’assurance cyber

0
912

Alors que les assurances cyber sont dans l’actualité, avec la discussion de la loi LOPMI au Parlement, prévoyant d’encadrer le remboursement des rançons par les assureurs, Citalid, start-up française spécialisée dans la quantification du risque cyber permettant aux assureurs de mieux tarifer leurs polices, vient de lever 12 millions d’euros en série A.

Contrairement à d’autres risques plus anciens, le risque cyber est mal évalué par les assureurs, qui manquent de données historiques et mesurables. En 2021, la start-up a été sélectionnée par le gouvernement dans le cadre du programme d’investissement « Grand Défi » Cyber, doté de 720 millions d’euros de financements publics. Citalid travaille pour des assureurs (Axa, Allianz, Generali, BNP Paribas), mais aussi pour de grandes entreprises (Leroy Merlin, SNCF) ainsi que pour le ministère des Armées.

Des calculs probabilistes aux métriques financières

La start-up basée à Levallois-Perret a conçu un moteur de calcul du risque cyber alimenté par des données structurées sur l’état de la menace (types, sources et techniques d’attaque, secteur et géographie, géopolitique, actualités économiques et business…), qu’elle transforme par le biais de calculs probabilistes en métriques financières en fonction du contexte propre à chaque organisation (exposition, niveau de protection, enjeux économiques…).

Elle commercialise sa solution, qui fournit également des recommandations d’investissements en cybersécurité présentant le meilleur rapport coût/efficacité pour répondre à ce risque, sous forme de logiciel SaaS.

Seventure Partners, mais aussi l’assureur mutualiste Relyens, qui couvre notamment les hôpitaux et les collectivités locales, l’assureur spécialisé dans les risques d’entreprises Albingia, la holding Fiblac et les investisseurs historiques de Citalid, Axeleo Capital et BNP Paribas Développement, ont participé à la levée de fonds de 12 millions d’euros. « En considération de l’intensité des menaces ciblant les hôpitaux depuis la pandémie, Relyens se positionne avec de fortes ambitions stratégiques sur le pilotage, la prévention et l’assurance des risques cyber hospitaliers. Afin de développer une capacité innovante, dynamique, et pérenne de pilotage de ces risques à destination des acteurs du soin en Europe, Relyens a fait le choix de prendre part au financement de Citalid », déclare Dominique Godet, directeur général du groupe Relyens.

Le marché de la cyber assurance est aujourd’hui en pleine croissance, en pleine recherche d’innovation avec la montée des risques et les évolutions légales.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P