Entretien avec Mathieu Descout

0
462

Mathieu Descout, Président de Novaxia Investissement dans le cadre du #3 magazine* “Dessine-moi la Gestion de Patrimoine ” répond à nos questions.

Vous vous présentez comme un acteur du renouvellement urbain en transformant des bureaux obsolètes en logements ? Est-ce une attente des investisseurs aujourd’hui ou bien est-ce tout simplement une nécessité ?

La première réalisation de Novaxia Investissement il y a plus de quinze ans était déjà un recyclage de bureaux en logements. C’est donc notre spécialité. Aujourd’hui, nous constatons sur ce sujet du recyclage de sites tertiaires en logements, un véritable alignement de planètes. Tout d’abord, la France connaît dans ses métropoles une pénurie de logements. Nous avons un retard accumulé depuis de nombreuses années qui continue à s’accroitre.

Parallèlement, avec le développement du télétravail, des millions de mètres carrés de bureaux se libèrent en France. Selon l’Observatoire régional de l’immobilier d’entreprise, le taux de vacance du bureau est passé de 2,5 % avant la crise à 4 % au troisième trimestre 2021 en Ile-de-France. L’institut de l’épargne immobilière et foncière considère que 3 à 6 millions de mètres carrés pourraient encore se libérer avec l’essor du télétravail.

Dans le même temps, la loi Climat & résilience mettra fin à l’artificialisation des sols en 2050 et l’aura réduite de moitié en 2030. Il faudra construire sur de l’existant pour pouvoir créer du logement. C’est ce que nous pratiquons déjà. Les fonds de Novaxia Investissement ont un bilan ZAN – zéro artificialisation nette-positif. Il y a une prise de conscience des épargnants, qui souhaitent investir dans de l’immobilier responsable. Ils sont sensibles à l’utilisation de leur épargne.

Comment sélectionnez-vous vos programmes de transformation ?

Nous pouvons donc nous positionner partout où le tertiaire est avantageux par rapport au logement. Novaxia Investissement est au service de ses clients investisseurs. Il est donc fondamental que le projet soit viable économiquement et qu’il puisse contribuer à la rentabilité que nous visons pour le fonds concerné.

Les villes devront s’adapter aux changements climatiques. Comment vous inscrivez-vous dans cette évolution ? Comment l’investissement immobilier sera-t-il impacté par les changements climatiques ?

Nous nous sommes récemment dotés d’un outil de calcul du coefficient de biotope. Il nous permet de mesurer l’impact de nos recyclages sur l’écosystème. Nous l’utiliserons pour chacune des opérations. Mesurer notre impact de manière chiffrée et concrète est essentiel.

Par ailleurs, en tant qu’entreprise à mission, nous nous sommes engagés à avoir un bilan global ZAN. C’est-à-dire que nous n’artificialisons pas les terres, quitte à refuser des projets. En conservant, voire en redonnant de la pleine terre, cela permet notamment d’agir contre les îlots de chaleur, de réduire la pollution de l’air, d’améliorer la biodiversité, la séquestration carbone et de mieux gérer des eaux pluviales.

Il faudra acheter du foncier bâti, qui coûte plus cher que les terres naturelles. Les acteurs de l’immobilier doivent donc s’associer pour pouvoir financer des projets qui seront plus audacieux. C’est ce que nous faisons depuis plus de quinze ans chez Novaxia Investissement en amont de la chaine de valeur.

*ITW du magazine « Dessine-moi la Gestion de Patrimoine », production Vovoxx, en Janvier 2022, que vous pouvez télécharger gratuitement et sans laisser de datas. Le #4 de ce magazine est prévu pour Mai/Juin 2022.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P