Un partenariat inédit entre Generali et la SPA

0
828
chien-drole

Alors que 68 % des français ayant un chien ou un chat le considère comme un membre de la famille à part entière, seuls 10% bénéficient d’une assurance santé pour leurs compagnons.*

Afin de faire bouger les choses, le 10 février dernier, l’assureur Generali s’est associé à La Société Protectrice des Animaux (SPA) pour un partenariat de 3 ans.

Les partenaires souhaitent ainsi sensibiliser les propriétaires d’animaux de compagnie à la prévention santé de leur compagnon et faciliter l’accès à la couverture santé à tous les animaux et particulièrement ceux de la SPA.

Protéger les animaux de la SPA et encourager l’adoption

Début Février, Jean-Laurent Granier, Président Directeur Général de Generali France et Jacques-Charles Fombonne, Président de la SPA ont signé un partenariat inédit en faveur de l’accès aux soins de tous les animaux et en particulier ceux des adoptants SPA.

Comme le souligne Pauline Allier, responsable du refuge SPA d’Arry, près de Metz, «Chaque année, de nombreux animaux sont abandonnés parce que leurs propriétaires ne peuvent pas payer les factures en cas de problème de santé. »

Ce n’est pas un secret, les soins des animaux coûtent relativement chers et pourtant seuls 10 % des chiens et chats bénéficient d’une assurance santé en France.

Alors, à travers ce nouvel accord, l’adoptant d’un chat ou d’un chien de la SPA, bénéficiera d’une anticipation des frais de soins de celui-ci grâce à une excellente couverture santé : «Mon Animal Generali».

Cette couverture est définie comme « excellente » par l’assureur car la prise en charge de soins essentiels dans la vie de l’animal sont couverts : les frais de prévention (visites annuelles, vaccinations…), les frais imprévisibles liés à un accident ou une maladie ainsi que les frais liés au bien-être de l’animal tels que la médecine douce, la kinésithérapie ou le détartrage. Avec une telle garantie limitant fortement les dépenses des propriétaires, on espère limiter les abandons liés au manque de ressources financières.

En plus de limiter les abandons, l’objectif est aussi de pousser l’adoption même si l’animal ne se trouve pas en pleine forme. De ce fait, les frais de soins liés au syndrome d’immunodéficience des chats adoptés à la SPA sont pris en charge même si l’adoptant connaissait le statut de l’animal au moment de la souscription. Le virus de l’immunodéficience féline (FIV) est un virus qui affaiblit le système immunitaire des chats.

Enfin, différents services composent également l’offre de garantie Mon Animal Generali comme un forfait prévention; des services en partenariat avec Europ Assistance ou encore un soutien psychologique en cas de décès. La garantie est totalement digitalisée via l’application Mon Generali avec un engagement de traitement des demandes de remboursement sous 72 heures.

Un partenariat avant tout solidaire

Le partenariat entre l’assureur Generali et la SPA est une « avancée » pour la protection animale, mais il s’agit avant tout d’un partenariat de solidarité. À travers l’Hexagone, ce sont 62 refuges et 12 dispensaires qui accueillent, soignent et s’occupent d’animaux recueillis. Afin de les soutenir, une partie de la cotisation annuelle du contrat « Mon Animal Generali » sera reversée à la SPA. Cela permettra de couvrir les besoins essentiels d’un chien ou d’un chat recueilli en refuge jusqu’à son adoption.

« Grâce au partenariat important conclu avec la SPA, nous inscrivons notre offre dans une démarche de sensibilisation globale ambitieuse et souhaitons contribuer au bien-être des animaux pendant la durée de leur séjour dans un refuge et après leur adoption » déclare Jean-Laurent Granier.

Il ajoute « Grâce à la mobilisation de notre réseau d’agents généraux et en lien avec leur syndicat Triangl’, les adoptants peuvent accéder dès aujourd’hui à cette offre à proximité de leur domicile ».

Sensibiliser et responsabiliser les propriétaires d’animaux à la prévention santé 

La couverture maladie des animaux est encore trop faible en France, pourtant la plupart des assureurs sur le marché la proposent. Certaines assurtechs à l’image de Kozoo s’y s’ont même consacrés amplement.

Entre manque de prévention sur le sujet, manque de moyens ou simplement une défiance face aux garanties pour animaux, beaucoup de français font face à de très mauvaises surprises chez le vétérinaire. À travers ce partenariat inédit entre un assureur et la plus grande association de protection des animaux, on peut espérer voir une prise de conscience sur l’importance d’une garantie et une plus grande confiance vis à vis de celle-ci.

« Consciente que l’accès aux soins fait partie intégrante du bien-être des animaux, la SPA a souhaité le favoriser par ce partenariat avec Generali. Assurer son animal est une démarche qui s’inscrit pleinement dans le cadre de l’adoption responsable défendue par notre association », a commenté Jacques-Charles Fombonne, Président de la SPA.

*Etude Ipsos « les français et leurs animaux de compagnies » – juin 2020

Découvrez également :

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P