Home Produit et Service « Altima continue à se développer sur de nouvelles formes d’assurance »

« Altima continue à se développer sur de nouvelles formes d’assurance »

Florent Villain, DG d’Altima Assurances, filiale du groupe MAIF revient sur le lancement de l’assurance collaborative dédiée à la communauté des conducteurs de véhicules électriques. Un an après le lancement, il dresse un premier bilan.

Altima a lancé une assurance collaborative dédiée à la communauté des conducteurs de véhicules électriques. Quelles sont les caractéristiques de cette offre ?

L’offre a été commercialisée en mai 2017. Il s’agit d’une assurance dédiée aux conducteurs de véhicules électriques, toutes marques confondues (sauf Tesla et Renault Twizy à ce stade).

–        Les garanties d’assurances ont été pensées avec les usagers afin de répondre à des besoins spécifiques : indemnisation de la batterie, qu’elle soit en location ou en propriété, indemnisation des accessoires de recharge livrés avec la voiture, services d’assistance adaptés aux pannes d’énergie, …

–        Altima propose également un panel de services spécifiquement pensés pour la communauté : l’accès à des tarifs négociés pour la location occasionnelle de véhicules thermiques (pour les week-ends et vacances par exemple), l’accès exclusif à un service d’expertise pour la remise en état du véhicule à la fin du LOA ou LLD (modalité d’acquisition très largement représentée pour les véhicules électriques), l’accès à des tutos écrits par les assurés eux-mêmes, un cadeau de bienvenue pour tous les nouveaux membres comme par exemple une carte de recharge multibornes,…

–        La possibilité de bénéficier d’une redistribution de prime en fin d’année si la communauté a déclaré peu de sinistres.

En quoi cette assurance collaborative est-elle innovante ? 

Cette assurance s’adresse à des petits groupes d’assurés et leur permet d’accéder à des contrats sur-mesure véritablement adaptés à leur besoin/usage en comparaison avec les offres habituelles logiquement plus standardisées car répondant aux besoins du plus grand nombre.

Avec cette offre, nos clients font le choix d’être assurés avec des personnes ayant un même usage de leur véhicule et nous pensons que leurs liens affinitaires permettent de mieux les responsabiliser face aux risques. Ils se ressemblent et ont un objectif commun : maîtriser la sinistralité du groupe afin de bénéficier en fin d’année d’une redistribution de la prime. Les premiers mois sont concluants puisqu’au titre de l’exercice 2017, chaque membre de la communauté s’est vu réattribué 21% de sa prime d’assurance.

Quelle valeur ajoutée cette assurance collaborative dédiée à la communauté des conducteurs de véhicules électriques apporte aux assurés ?

Au-delà des avantages strictement liés à l’offre elle-même, nous avons mis en place une équipe de conseillers dédiés et formés à l’usage spécifique de nos assurés. Nos conseillers ont en effet échangé avec des conducteurs de véhicules électriques qui leur ont parlé de leurs habitudes et leur ont même fait essayer leur voiture pour qu’ils puissent vivre l’expérience ! Certains salariés ont même participé à des rallyes ou évènements dédiés aux véhicules électriques afin d’être en proximité avec les utilisateurs.

La promesse de proximité et de transparence est tenue, ce qui est fortement apprécié par nos assurés qui n’hésitent pas à le relayer sur les réseaux sociaux.

Altima a-t-il d’autres projets innovants pour les prochains mois que vous voudriez évoqué ?

En tant que filiale du Groupe MAIF, ALTIMA en décline le plan stratégique. Nous travaillons ainsi sur de nombreux projets innovants, en B2C ou en B2B2C.

Un exemple récent permet d’illustrer l’engagement d’Altima résolument tourné vers l’innovation. Il s’agit de la commercialisation d’un contrat d’assurance de biens à la demande, co-construit avec la startup Valoo (ex CBien). Le principe est simple, il permet d’assurer ses biens préférés/nomades (biens multimédias, instrument de musique, matériel de sport,…) pour la durée souhaitée et sans engagement (sachant que le minimum accepté est à la journée), via une application et une simple action sur un bouton « on/off ».

Altima souhaite évidemment poursuivre ses expérimentations sur l’assurance à la demande et plus globalement sur les nouvelles formes d’assurance. Un nouvel exemple illustrera cette orientation dans les prochaines semaines.

Contact : Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.