Il n’y a pas de limite au potentiel de personnalisation nationale et localisée

0
324

L’assurance a toujours été une industrie peu accessible à cause d’une certaine opacité et de la lourdeur de ces process. Revenons sur une étude menée dans divers pays européens, un des résultats : seuls 21 % des clients considèrent les assureurs dignes de confiance.

Il n’est donc pas surprenant que les clients se tournent traditionnellement vers les agents lors de l’achat de leurs polices. Toutefois, certains de ces acteurs risquent désormais d’être écartés en raison de la numérisation à grande échelle au sein du secteur. Que peuvent-ils faire pour éviter cela ? Digit Insurance et le PDG de Sproutt nous en disent plus sur cette transformation dans l’assurance.

Suivre les nouveaux produits et les tendances du marché

La manière dont les clients découvrent et achètent de nouveaux produits évolue rapidement. Le passage au numérique n’est que la partie émergée de l’iceberg et les agents d’assurance qui désirent suivre cette évolution et modifier leurs opérations doivent être constamment à l’écoute.

Ils sont obligés d’utiliser les outils numériques et les canaux en ligne à leur disposition pour atteindre le plus grand nombre possible de clients prêts à changer d’assurance. Les intermédiaires doivent se tenir au courant des informations sur la police et la souscription, afin de pouvoir recommander rapidement la police parfaite après avoir pris contact avec le client.

Pour augmenter les chances de conclure une vente donnée, les agents sont aussi tenus d’être en mesure d’offrir une accessibilité en ligne et mobile pour tous les processus pertinents, à savoir :

  • la rédaction et la signature des demandes d’assurance ;
  • la collecte de la prime à distance par carte de crédit ;
  • la modification numérique des détails de la police en fonction de chaque cas client.

Seuls les professionnels parfaitement conscients de l’évolution des tendances de consommation et technologiques qui s’ensuivent seront en mesure d’exploiter pleinement la puissance de l’assurance numérique.

Récolter des informations pour établir la confiance

La nécessité d’une compréhension approfondie des besoins des clients s’étend bien au-delà du processus de vente initial. Elle favorise et renforce la personnalisation à chaque étape de la relation entre les deux parties.

Une grande majorité des clients souhaitent une personnalisation de la part des prestataires, une expérience qui ne peut être construite qu’avec l’utilisation de leurs informations.

Les outils digitaux donnent la possibilité aux agents d’assurance de mener plus facilement que jamais des enquêtes auprès de leur clientèle et d’accéder à leurs données conformément aux lois sur la confidentialité. Ce faisant, ils peuvent établir et définir des groupes de clients en fonction des loisirs, des habitudes et des styles de vie qui ont une influence sur les risques pertinents.

L’impact d’une telle personnalisation basée sur le profil est double. D’une part, elle communique un sentiment d’attention aux potentiels clients et d’autre part, elle montre que les intermédiaires utilisent des éléments numériques pour répondre à leurs besoins et à leurs problèmes.

Se rapprocher pour comprendre ses clients

La pandémie a créée de nouvelles distances entre chacun, mais malgré la diminution d’interactions physiques, les agents ont encore de la place pour cultiver une présence de marque locale et renforcer les liens avec les clients actuels, tout en continuant à développer leur clientèle numérique.

Se positionner en tant que local peut avoir un réel impact sur le succès du marketing et la crédibilité du bouche-à-oreille. Lors de l’enquête auprès de la clientèle, les assureurs doivent s’efforcer de recueillir des informations à tous les niveaux tout en gardant à l’esprit la vue d’ensemble.

En demandant aux entreprises du quartier, aux dirigeants locaux de confiance et aux résidents ce qu’ils attendent de leur assurance, les agents arrive à se faire une place durable et fiable au sein de la communauté et seront en mesure d’adapter les politiques aux besoins de celle-ci.

Utiliser le numérique comme outil complémentaire

La migration numérique est une tendance réelle à laquelle les dirigeants d’entreprise de tous les secteurs doivent faire face.

Toutefois, l’hypothèse selon laquelle la numérisation entraînerait la disparition des agents d’assurance est fausse. Lorsqu’ils sont complémentaires les uns aux autres, il n’y a pas de limite au potentiel de personnalisation nationale et localisée offert par la connectivité numérique.

En tirant parti des canaux digitaux et des nouvelles technologies pour récolter des données sur les clients, établir une présence locale et se tenir au courant de l’industrie au sens large, les assureurs peuvent garantir leur pertinence à l’ère numérique et au-delà.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P