Pour les courtiers, diagnostic et assurance cybersécurité pour les PME

0
442

D’après l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), les cyberattaques ont été multipliées par 4 en 2020 et continuent de croître. En parallèle, le déploiement du télétravail fragilise les PME.

La cyber-insurtech Stoïk a conçu une solution associant couverture d’assurance et logiciel de sécurité contre les cyberattaques. Une offre qui permet désormais aux courtiers de proposer une solution d’assurance cyber abordable et adaptée à leur besoin.

54 % des entreprises françaises ont été victimes de cyberattaques en 2021 ; 60 % des PME françaises font faillite après une cyberattaque ; 50 000 euros, le coût médian d’une cyberattaque. Trois chiffres clefs mis en avant par Stoïk. Cette jeune société couvre et protège les entreprises des cyberattaques. A condition que celles-ci disposent d’un système informatique suffisamment robuste. La souscription à Stoïk n’est possible qu’une fois que l’assuré potentiel a passé son système d’information au crible des tests techniques de Stoïk accessibles sur son site internet.

D’ores et déjà, plus de 2000 systèmes sont passés à la …moulinette de la Première cyber-Insurtech française. Et elle en couvre une centaine à ce jour. « Les PME inéligibles ne sont pas prises en charge par Stoïk. Pour autant, la société les redirige vers des partenaires prêts à les prendre en charge », explique Jules Veyrat, CEO et co-fondateur de Stoïk.

Stoïk propose des services d’urgence en cas de sinistre, la prise en charge des conséquences d’une atteinte aux données et des pertes d’exploitation. Le remboursement peut atteindre 1 million d’euros. La société met à la disposition de ses clients de puissants outils de monitoring qui réduisent le risque cyber, avec des audits réguliers, une sensibilisation des équipes et des tutoriels permettant de remédier aux vulnérabilités les plus courantes.

« Le risque cyber est devenu trop important pour continuer de l’ignorer. Stoïk nous permet d’être assurés mais aussi de nous protéger et de rassurer nos clients sur notre hygiène cyber » souligne Ségolène Mouterde, cofondatrice de Teamstarter. « Avec Stoïk, nous avons une visibilité sur les vulnérabilités de notre infrastructure. Nous pouvons les corriger et nous prémunir plus facilement contre de futures attaques. » ajoute Emmanuel Lohéac, PDG de Pullin.

Une offre dédiée aux courtiers

Stoïk propose également une offre spécialement pensée pour les courtiers. « Nous sommes fiers d’avoir lancé l’Espace Courtiers de Stoïk, unique sur le marché, créé par et pour les courtiers en assurance. Avec cette Espace Courtiers, nous avons pour ambition de simplifier considérablement le quotidien des courtiers avec une offre sur-mesure, rapide et simple. Par ailleurs, seulement trois mois après notre lancement, l’ouverture de ce nouveau canal de vente nous permettra certainement d’atteindre nos objectifs de développement » observe Jules Veyrat.

Employant 20 salariés à ce jour, Stoïk a levé 3,8 millions d’euros en décembre dernier et entend devenir la première cyber-insurtech en Europe l’an prochain. Elle envisage déjà de réaliser 1 000 contrats en France. Une filiale doit aussi ouvrir en Allemagne.

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P