Égypte : focus sur le courtier numérique Amenli

0
466

L’Égypte n’est pas le premier pays qui nous vient à l’esprit lorsque nous parlons d’assurance, celui-ci ne représentant que 4 % de part de marché du continent africain en 2020. Pourtant, la terre des pyramides compte parmi ces acteurs l’insurtech Amenli qui est prête à conquérir d’autres horizons.

Amenli : ce que propose cette insurtech en Égypte

Amenli est un courtier numérique égyptien qui propose quelques solutions assurantielles telles que l’assurance-vie, l’assurance santé ou l’assurance automobile. La société a été créée suite à l’expérience vécue par le fondateur. Il a en effet été confronté à deux amis qui ont perdu leur père. L’un d’entre eux était assuré et a pu éviter des difficultés financières pour les traitements médicaux.

L’entreprise veut rendre l’assurance simple, rapide et transparente en seulement 3 étapes, à savoir :

  • Répondre à quelques questions.
  • Sélectionner une police avec les meilleurs avantages à un prix accessible.
  • Régler le montant de la cotisation et être assuré en un temps inférieur à 10 minutes.

Généralement, les polices d’assurances se souscrivent en 3 à 6 semaines, sont élevées et principalement focalisées sur le segment des professionnels ou des hauts revenus par manque d’outils adaptés.

Ensuite, les déclarations de sinistres s’effectuent à n’importe quel moment en appelant ou en écrivant à l’équipe d’Amenli.

Développement national et en Afrique du Nord

En ayant compris que les revenus modestes désiraient l’assurance en la connaissant et en la comprenant, Amenli souhaite se développer encore plus aujourd’hui et proposer ses services à 50 millions d’individus, soit la moitié de la population égyptienne. C’est pour cette raison qu’elle a effectué une levée de fonds d’un montant de 2,3 millions de dollars.

Cette levée de fonds réalisée auprès d’investisseurs locaux et étrangers va aussi donner la possibilité à l’entreprise de solidifier son équipe. Selon elle, l’Égypte connaît une inexploitation du secteur de l’assurance de 2 milliards de dollars. De même, le reste de l’Afrique du Nord devrait prochainement la voir arriver sur son marché.

Des opportunités dans tout le territoire

La fédération égyptienne des assurances (IFE pour Insurance Federation of Egypt) désire étendre la micro-assurance dans le pays. Pour cela, elle a effectué une requête auprès du comité technique de la micro-assurance pour la proposition de produits simples aux personnes à faible revenu, aux travailleurs informels et aux petites et moyennes entreprises.

En outre, les services assurantiels sont appelés à être distribués par des outils numériques et plus particulièrement pour souscrire les contrats, gérer les primes et régler les sinistres.

Pour finir, il est prévu que des tables de mortalité égyptiennes soient mises en place à compter de juillet 2022 à la place des tables britanniques utilisées actuellement. Les tables locales doivent permettre de tarifer les produits d’assurances de personnes de manière plus précise et aider les assureurs à mieux prévoir les sinistres.

Sur le même continent, un partenariat s’est créé pour développer de nouvelles offres commerciales et permettre aux consommateurs mal desservis d’être protégés sur le plan de la santé. Les 3 acteurs concernés par l’alliance au Ghana sont : Allianz, GIZ et BIMA.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P