Transparence des frais et finance durable : les deux transformations à réussir pour l’assurance vie

0
566

A l’occasion d’une rencontre avec la presse, le président du Directoire de Suravenir, Bernard Le Bras a fait le point sur les sujets d’actualités de l’assurance vie dont le rapport de la présidente du CCSF sur les frais des PER, sujet qui selon lui « va revenir sur la table dans les prochains mois » et pour lequel il conviendra « d’apporter des réponses claires, compte tenu de la vigilance qu’exercera sans doute l’autorité de contrôle ». A l’heure où la question des rémunérations est plus que jamais posée au niveau européen, « le vrai sujet est-il le niveau des frais ou la transparence des frais », s’interroge Bernard Le Bras.

Finance responsable

A ce titre, la compagnie est revenue sur sa nouvelle offre composée de fonds à frais peu élevés que l’on nomme les « clean shares » : Lancé au printemps dernier, Vie Plus Impact, premier contrat de ce type sur le marché des CGP permet d’associer une gestion libre et un mandat d’arbitrage au sein du même contrat tout en prônant la transparence des frais grâce, non seulement à l’utilisation des clean shares mais aussi des ETF, peu chargés en frais par définition. L’assureur rappelle qu’il « garantit l’absence de frais supplémentaires à ceux annoncées lors de la souscription du contrat ».

Pour rappel, le contrat Vie Plus Impact comporte 4 mandats : impact Générations Futures géré par Fédéral Finance Gestion, Impact ODD, géré par DNCA, Impact Indiciel Monde géré par Yomoni et Impact Investisseur Engagé géré par La Financière de l’Échiquier.

Le groupe s’est investi fortement sur la finance responsable, domaine sur lequel la nouvelle réglementation européenne « SFDR » impose de nouvelles contraintes. Les fonds responsables seront privilégiés par la compagnie progressivement à partir de 2022 indique Suravenir. Pour l’heure, le marché de la finance durable n’est pas encore tiré par les particuliers, la demande provenant surtout des institutionnels, admet la compagnie.

La fabuleuse année de l’assurance vie

Bernard Le Bras a également souligné les bons résultats de l’assurance vie en 2021, pour le marché comme pour Suravenir, avec une part d’UC de 62 % pour la compagnie en indiquant également que Vie Plus, sa marque dédiée aux cabinets de CGP, a dépassé le milliard de collecte en 2021. Autre chiffre, celui des mandats d’arbitrages « qui constitue le véritable enjeu pour les sociétés de gestion à l’avenir » affirme Bernard Le Bras en précisant que le réseau bancaire de son groupe ouvre des contrats avec mandat à hauteur de 80 %.

Jean-Charles Naimi

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here