Home Intelligence Artificielle Les compagnies d’assurance-maladie utilisent l’IA pour améliorer la santé

Les compagnies d’assurance-maladie utilisent l’IA pour améliorer la santé

Aux USA, les assureurs utilisent l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour examiner les dossiers médicaux, optimiser les soins pour les maladies chroniques et identifier les risques.

Ce n’était pas possible il y a seulement cinq ans pour mieux repérer les personnes à risque et réduire les coûts. « L’applicabilité et les opportunités du côté des assureurs sont fantastiques », a déclaré Mark Morsch, vice-président de la technologie chez Optum360.

Les payeurs gèrent le risque

Outre l’examen des dossiers médicaux, les payeurs appliquent des algorithmes d’IA et d’apprentissage automatique à la gestion des risques. « La gestion et la prévision du risque sont au cœur de l’action des payeurs« , a déclaré Frank Jackson, vice-président exécutif de Payer Markets for Prognos. Prognos est un exemple de fournisseur utilisant l’IA pour modéliser un niveau de risque plus précis afin de déterminer quels membres ont le plus besoin de soins et génèrent les coûts les plus élevés, afin que les assureurs puissent consacrer leurs ressources à ces bénéficiaires.
Il y a cinq ou dix ans, rien de tout cela n’était possible. L’intelligence artificielle nécessite une puissance de calcul importante. Il y a dix ans, faire fonctionner de tels modèles prenait trop de temps.

L’IA pour optimiser la santé

Le Dr Trishan Panch, médecin en chef chez Wellframe, utilise l’IA pour optimiser les soins de santé pour les maladies chroniques. L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique passent d’une approche personnalisée et réactive à une gestion plus standardisée et proactive des soins aux patients. « L’un des plus grands résultats est le taux d’engagement élevé que nous avons pu atteindre« , a déclaré Panch. Les patients reçoivent une liste de contrôle quotidienne personnalisée sur leurs appareils mobiles avec tout ce qu’ils doivent faire. Les données recueillies sur l’observance du traitement et les autres informations sont transmises de manière sécurisée à un clinicien ou à un responsable de régime infirmier via un tableau de bord.

Une chose surprenante est que les patients ne trouvent pas cela effrayant d’être dans une relation à distance avec un clinicien, a déclaré Panch qui a déclaré à travers l’IA: « Nous avons l’occasion de repenser la manière dont ils s’adressent aux services cliniques. »

Extrait de l’article de Susan Morse, Senior Editor Healthcare Finance

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.