Home Chiffres Plus de 70% des Français ont déjà renoncé, au moins une fois,...

Plus de 70% des Français ont déjà renoncé, au moins une fois, à se soigner !

Le renoncement aux soins des Français est une problématique essentielle dans notre société. Certains de nos concitoyens renoncent aux soins notamment pour des raisons financières. La Fondation April s’est intéressée à ce sujet et a réalisé une étude auprès des Français : « Les Français et le renoncement aux soins », en partenariat avec l’Institut de sondage BVA.*

De manière générale, sur le renoncement aux soins, les principales tendances de l’étude sont les suivantes :

  • Près d’un tiers des Français (34%) juge que l’accès aux soins médicaux et aux professionnels de santé est difficile.
  • 75% des Français ont déjà renoncé au moins une fois à se soigner.
  • Les raisons citées du renoncement aux soins sont les suivantes : 51% des Français ont renoncé à se soigner du fait de délais d’attentes trop longs, 39% n’ont pas trouvé un médecin un soir, un week-end, pendant les vacances, 38% des Français ont été confrontés au refus des médecins de prendre de nouveaux patients.
  • Contrairement aux idées reçues, il est important de noter que le manque de moyens financiers n’arrive qu’en 5ème position et n’est évoqué que par 33% des Français.

Selon l’étude, les soins abandonnés le plus fréquemment sont :

  • Le dentaire (consultations 31%, prothèses 28%)
  • Le médecin généraliste (consultations 31%)
  • L’optique (équipement lunettes,lentilles 25%/consultations 19%).

Toutes les populations ne sont pas concernées de manière égale face à ce renoncement aux soins. Les étudiants, les salariés d’entreprises moyennes et les habitants en zone rurale sont plus touchés :

  • 49 % des étudiants ont renoncé à consulter un médecin généraliste.
  • 55 % des ruraux, non pas par manque de médecin, mais compte tenu des délais d’attente trop longs.
  • 25 % des salariés d’entreprises de taille moyenne du fait d’une complémentaire santé insuffisante.

* Réalisée du 13 au 16 mars 2018, 1001 personnes interrogées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas

Laissez un commentaire