Home Édito L’innovation s’impose, mais…

L’innovation s’impose, mais…

L’essor des nouvelles technologies, l’évolution des comportements créent un contexte très favorable à l’innovation, l’assurance et l’ensemble de son écosystème n’échappant pas à ces tendances de fond.

Sous nos yeux, de multiples mutations !

La chaîne de valeur « classique » du secteur de l’assurance intègre de nouveaux services en amont, pendant et en aval du risque dans un objectif d’accompagner l’assuré de façon encore plus rapide, efficace et véritablement personnalisée. Certains de ces services étant apportés par les acteurs historiques de notre industrie et désormais par une multitude de nouveaux entrants.

L’innovation est indispensable pour la croissance d’une entreprise. Les dirigeants confirment, les entreprises du secteur de l’assurance innovent et doivent accélérer l’innovation. Les entreprises doivent aussi se forger une culture de l’échec, Un échec est grave, celui de ne pas avoir testé une idée qui se serait avérée fructueuse pour un concurrent… .

L’innovation s’impose mais, selon le 1er Observatoire des Stratégies Innovation en Assurance qui a pour vocation d’analyser les pratiques et les tendances d’évolution des stratégies relatives à l’innovation dans le secteur de l’assurance, dont vous découvrirez quelques résultats dans ce numéro,  le passage à l’acte est encore relativement long (plus d’un an) et la majorité des décideurs, veillent à une nécessité systématique de retour sur investissement de l’innovation !

Il va falloir organiser l’entreprise pour que le rythme de l’innovation s’accélère et éveiller certaines consciences pour libérer l’innovation de quelques contraintes, valoriser ses échecs et ne pas entrer dans un objectif de rentabilité systématique et court-termiste de l’innovation.

Jean-Luc Gambey

Laissez un commentaire