En Côte d’Ivoire, les attestations assurance auto se digitalisent  

0
500

L’Association des Sociétés d’Assurances de Côte d’Ivoire (ASACI) a lancé ASACI Technologies, une solution digitale pour les attestations d’assurance automobile en Côte d’Ivoire.

Inédite dans la sous-région ouest-africaine, la digitalisation des attestations d’assurance automobile rentre en vigueur dès le 1er janvier 2023. Une avancée que les assureurs français appellent de leurs vœux.

17 millions de déplacements qui sont enregistrés chaque jour à Abidjan dont 9,5 millions se font avec des moyens motorisés (‘Gbakas’, taxis collectifs, véhicules personnels, bus, taxis compteurs, motos, autocars et bus). La population ivoirienne est en croissance, elle a besoin de fluidité et de mobilité.

Dès le mois d’octobre, la plateforme ASACI Technologies permettra aux assurés d’obtenir leur attestation sans se déplacer, de n’importe où. L’attestation numérique répond à plusieurs problèmes notamment : la longue attente dans la mise à disposition des attestations d’assurance automobile, la fraude à l’assurance, les commandes des attestations via plusieurs canaux, l’absence de contrôle et de maîtrise du stock distribué au sein du réseau.

En outre, au niveau des forces de l’ordre il était difficile de vérifier l’authenticité d’une attestation, difficile de vérifier qu’un véhicule impliqué dans un accident est couvert par une assurance et même difficile de vérifier qu’un véhicule est assuré en cas d’oubli du document physique par l’usager. L’Association des Sociétés d’Assurances de Côte d’Ivoire (ASACI) a fait part de sa vigilance quant au traitement des données.

En Europe, 18 pays digitalisent, mais pas la France

En Europe, dix-huit pays ont mis en place la carte verte digitale. La France accuse un certain retard, mais les choses pourraient bouger rapidement. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire a confirmé, le 20 septembre, travailler avec son homologue de l’Intérieur sur la suppression de la vignette verte. L’assureur Leocare s’est particulièrement engagé depuis un an en ce sens. « Il est temps de dépoussiérer l’assurance et qu’elle prenne en compte son impact environnemental. Cela passe par la remise en cause des fondamentaux comme la dématérialisation du certificat d’assurance. Nous appelons le Gouvernement à en prendre conscience afin que la loi puisse être corrigée et que cette carte puisse enfin devenir « verte », réellement » souligne Christophe Dandois, co-fondateur de Leocare.

Économiser 1 237 tonnes de CO2

Chaque année, 1237 tonnes de CO2 sont produites pour imprimer et envoyer la carte verte. Un impact environnemental non négligeable et lourd de conséquences pour la planète alors même que le 3e rapport du GIEC publié en avril dernier tirait la sonnette d’alarme quant au réchauffement climatique.

Depuis 2019, le fichier des véhicules assurés permet aux forces de l’ordre de vérifier qu’un véhicule est bien en règle. Une fonctionnalité utilisée « 20 000 fois par jour » selon Florence Lustman, présidente de la Fédération des assureurs.

Actualisé très régulièrement, ce fichier des véhicules assurés, qui référencie plus de 56 millions de véhicules, permet aussi de lutter contre la fraude à l’assurance. Il offre un état des lieux en temps quasi réel de l’assurance puisque les compagnies d’assurance doivent effectuer les déclarations dans un délai de 72 heures, alors que, en cas de résiliation de l’assurance, par l’assuré ou l’assureur, le propriétaire du véhicule conserve sa vignette pour le reste de l’année.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P