Jeune génération et souscription d’assurances

0
712

D’après Canadian Underwriter, les jeunes Canadiens sont habitués à obtenir des résultats immédiats de leurs actions. L’envoi d’un virement électronique, d’un SMS ou d’un e-mail fait partie des éléments qui s’effectuent en un clin d’œil.

Ils s’attendent à ce qu’Internet soit rapide et charge la page instantanément et se retrouvent également à passer beaucoup de temps devant l’écran. Parfois, cela peut entraver les relations personnelles qu’ils établissent, comme ils semblent presque oublier que les meilleures choses prennent du temps et un peu de travail acharné.

L’assurance doit s’adapter aux divers comportements

L’industrie de l’assurance doit alors être en phase avec cet état d’esprit. Alors que les clients de la génération Y et de la génération Z peuvent trouver des publicités en ligne pour l’assurance automobile ou habitation en quelques minutes, le message clé que ces acheteurs doivent entendre est que c’est la couverture qui compte.

Il y a beaucoup plus d’avantages à discuter des options de protection avec un intermédiaire en assurance que d’acquérir une police soi-même en ligne. Il est alors conseillé aux jeunes de ne pas hésiter à faire appel à l’un d’entre eux pour être couvert de la meilleure manière.

D’ailleurs, l’un de nos podcasts sur les millenials nommé « La voix de l’assuré » concerne la souscription par le biais d’un agent général ou d’un courtier. Certains interrogés iraient en voir un pour la proximité, et plus spécifiquement un agent général, tandis que d’autres souhaitent en voir un qu’une fois au départ pour souscrire le contrat.

Une couverture flexible pour plus de protection

En outre, le rôle des assureurs est d’aider les individus des nouvelles générations à protéger leurs actifs et à reconnaître que leurs besoins sont différents de ceux de leurs parents ou grands-parents. Avec l’augmentation du coût d’achat d’une voiture, de l’essence ou des assurances, il semble que la majorité des personnes payent beaucoup plus maintenant que celles de l’époque.

Pour ces jeunes clients, des programmes comme l’assurance basée sur l’utilisation peuvent aider à personnaliser la cotisation payée sur un contrat automobile. De plus, ces derniers suivent les comportements de conduite individuels et récompensent les assurés en fonction de leurs bonnes habitudes.

Nous remarquons également que les jeunes accordent une grande valeur à la technologie, il est donc nécessaire qu’ils soient couverts pour leur contenu à sa juste valeur, dans leur appartement locatif par exemple. Les assureurs doivent ajuster leur limite, car le montant des biens peut rapidement augmenter avec tous les éléments technologiques qui existent aujourd’hui.

Enfin, un autre épisode de notre série de podcasts sur les millenials a comme sujet la simplicité de compréhension de l’assurance automobile. La plupart des répondants aimeraient que le contrat soit facile à lire, mais n’y croient pas trop au vu de la complexité actuelle. Les assureurs savent ce qu’ils ont à faire pour que les jeunes générations se sentent plus concernées par cette protection.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P