« Les voix de la prévention », les confidences de 3 sportifs

0
347

Le podcast créé par Apivia Prévention et dont le nom est « Les voix de la prévention » s’entretient avec 3 sportifs, à savoir Grégory Alldritt, Julie Chupin et Charlie Dalin. Ces personnes sont, respectivement, joueur de rugby, tireuse à l’arc et skipper.

De quoi parle cet épisode ?

L’épisode porte sur leur mental et leurs confidences. Les grands sportifs doivent en effet faire preuve d’une capacité à gérer le stress et les émotions tout en restant attentifs aux limites physiques et psychologiques.

Vous êtes intéressé par les témoignages sur le thème du sport et de la préparation mentale ? Cet épisode est fait pour vous.

Quelles sont les autres pensées de ces sportifs ?

Les 3 individus de haut niveau sont d’accord sur le fait que le sport demande de la concentration et un état de lucidité. L’endurance, l’engagement total, le dépassement de soi sont au cœur d’une pratique sportive professionnelle. Celle-ci est aussi portée par une capacité exceptionnelle à gérer le stress et les émotions.

Pour Grégory Alldritt, une lourde fatigue est une problématique qui demande une vigilance particulière. Il faut savoir ressortir des mauvaises passes pour s’améliorer et faire preuve de résilience pour ne jamais baisser les bras.

Il a un fort caractère qui lui permet de faire face aux éléments extérieurs perturbateurs, même si parfois il est difficile de se relever d’un mauvais match. Savoir passer outre et être bienveillant sont les clés pour se surpasser.

Aussi, font partie de ses valeurs l’unité, le respect et la connaissance du lieu d’où l’on vient pour rester concentré. Cet état permet d’ailleurs de ne pas s’accrocher à une euphorie d’une bonne action pour pouvoir en réaliser d’autres.

Au contraire, Julie Chupin, quant à elle, énonce qu’elle avait des difficultés à être concentrée lorsqu’elle a commencé à pratiquer son sport. Cependant, comme Grégory, elle parle aussi de l’importance du travail sur la respiration pour évacuer le stress.

Elle sait la respiration à effectuer et la pensée physique pour atteindre sa cible. Une mauvaise concentration ne permet pas de réaliser correctement sa prestation.

De même, Julie désire prouver que même avec un handicap, il est possible de pratiquer le sport que l’on veut et atteindre des sommets. Elle est aujourd’hui heureuse et épanouie dans sa nouvelle vie de sportive.

Enfin, le skipper Charlie Dalin explique que le mental joue la différence et aide à gérer la pression et les enjeux. Ces éléments sont de plus en plus nombreux et seule une concentration extrême au bon moment permet d’atténuer le stress.

D’après lui, l’Homme a tendance à se crisper et à se paralyser durant des moments intenses et se préparer mentalement permet de garder un même niveau de compétences égal.

Il faut transformer le stress en quelque chose de sublime et vouloir faire quelque chose est plus efficace que de devoir le faire. Son préparateur lui enseigne la positivité en lui faisant répéter des phrases qui ne doivent pas être négatives.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P