57% des français épargnent pour la retraite, certains dès l’âge de 34 ans

0
506
La retraite, nous y pensons tous, elle nous parait plus ou moins proche selon notre âge ou notre situation, mais son système est parfois difficile à comprendre.

En effet, bien qu’elle nous évoque l’âge d’or durant lequel on peut se consacrer enfin totalement à nos loisirs et aux autres, elle apparait en même temps fortement anxiogène pour plusieurs raisons.

Groupama a mené un sondage sur la retraite avec Odoxa afin de comprendre le regard et les attitudes des français face à la question de la retraite. Il en ressort que les français se préparent de plus en plus tôt à la retraite, mais que paradoxalement le manque d’informations et de compréhension de celle-ci les empêche de se saisir totalement de la question. Alors comment faire des retraites un sujet accessible au plus grand nombre.

La retraite : Les français soucieux de leur avenir.

57% des français épargnent pour la retraite et ce dès l’âge de 34 ans en moyenne pour les plus prévoyants, quand leurs aînés retraités ont commencé en moyenne à 44 ans. D’après l’enquête sur la retraite de Groupama par Odoxa, nous pouvons donc dire que c’est en moyenne dix années de plus avec environ 70 euros de plus par mois qui sont mis de côté.

Cette croissance de l’épargne peut tout d’abord s’expliquer par le fait que les actifs d’aujourd’hui sont persuadés qu’ils partiront à la retraite plus tard que leurs ainés, et pour cause, le contexte actuel avec les discussions sur la loi retraite semble les conforter dans cette idée.

Ensuite, cela s’explique aussi par un flou de compréhension : près de 7 non-retraités sur 10 s’estiment mal informés sur leurs droits (trimestres acquis, âge de départ, montant de la pension…) et même sur les démarches préparatoires à effectuer. 71% n’ont pas non plus « de vision claire de ce que sera le montant de leur pension ».

Enfin, 6 non-retraités sur 10 n’auraient pas confiance dans notre système de retraite.

Heureusement, cette extrême prévoyance s’explique aussi par des raisons positives. Un actif sur deux attend la retraite avec impatience et pense qu’il se sentira alors plus libre, plus disponible aux autres et plus détendu qu’avant. L’argent épargné serait donc un moyen de profiter convenablement et davantage de ces années.

Assureurs, entreprises et pouvoirs publics, ensemble pour informer.

Le sondage « Les Français et la Retraite », réalisé par l’institut Odoxa pour Groupama montre donc que les préoccupations des français sont profondes et qu’ils ont un réel besoin d’accompagnement et de connaissance sur le sujet.

En effet, les grandes étapes de préparation, l’information sur les droits ou le montant de pension serait plus qu’insuffisante pour la majorité des interrogés.

Alors, les assureurs ont un rôle important à jouer en tant qu’accompagnateur privilégié dans les différentes étapes de la vie de leurs assurés. Il est attendu qu’ils permettent une connaissance et une compréhension accrue du sujet des retraites, en dehors des seuls conseils sur produits d’épargne.

« En tant qu’assureur, nous nous devons d’y répondre en leur proposant une prise en charge globale, mêlant pédagogie, expertise et sérénité. Sur un sujet aussi important, notre approche est résolument sociétale, citoyenne. » explique, Jean-François Garin Directeur général adjoint du Groupe Groupama, en charge des activités Vie.

Mais les assureurs ne sont pas les seuls qui doivent agir, les entreprises auprès de leurs salariés et les pouvoirs publics auprès de tous les citoyens peuvent également redoubler d’effort et créer un climat plus sereins.

« Les entreprises se doivent de combler l’attente de leurs salariés en faisant preuve de pédagogie, en proposant des produits d’épargne et des outils adéquats, et surtout en communiquant plus efficacement lorsqu’ils sont disponibles. Nous constatons qu’elles s’approprient de plus en plus le sujet car, malgré la crise que nous traversons, elles mettent en place des dispositifs d’épargne et de retraite à un rythme plus soutenu qu’auparavant. Ce qui est encourageant. » félicite Guillaume Meyer Directeur épargne et retraite d’entreprises de Groupama Gan Vie.

Voir également sur le sujet : Retraite des femmes : comment en finir avec les inégalités ?

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P