Home Objet connecté La prévention santé de demain sera connectée !

La prévention santé de demain sera connectée !

Acteurs historiques de la prévention (routière, santé…), les assureurs sont confrontés à la révolution numérique qui touche tous les domaines de l’assurance dont la prévention. La prévention, notamment la prévention santé évolue vers une prévention connectée.

La prévention passera par les objets connectés

Selon une étude d’OpinionWay, 67% des Français pensent que les objets connectés sont indispensables pour suivre ses indicateurs de santé au quotidien. Citons, par exemple des objets connectés comme : la balance connectée pour suivre son poids et différents paramètres tels que l’IMC, le bracelet connecté pour suivre le nombre de pas, les calories brûlées tout au long de la journée…. Le développement des objets connectés permettra de rendre les assurés acteurs de leur santé !

L’évolution de la législation protège les Français

Un des freins qui pouvait exister au développement de la prévention connectée, est que les Français étaient réticents au fait de confier leurs données personnelles aux assureurs et à l’utilisation qu’ils pouvaient en faire. Mais la législation a évolué récemment avec l’entrée en vigueur le 25 mai prochain du RGPD (règlement général sur la protection des données), qui a pour objectif de protéger les données personnelles des consommateurs. A partir de cette date, toutes les entreprises qui utilisent des fichiers de consommateurs devront avoir obtenu leur consentement, sous peine d’une très lourde amende.

Avec cette nouvelle réglementation, les données personnelles des assurés sont protégées. L’un des freins pour utiliser les objets connectés est donc résolu.

Les assureurs acteurs essentiels de la prévention santé connectée

De plus en plus d’assureurs s’allient avec des startups pour proposer à leurs assurés, dans leurs contrats de complémentaire santé, des objets connectés. Des initiatives positives, comme le programme Vitality de Generali permettant aux salariés d’améliorer leur santé au quotidien, peuvent être les prémices « à la française » d’un début de prévention connectée. Nul doute que les initiatives de ce genre vont se développer dans les prochains mois, vu la nouvelle législation en place.

C’est donc une évidence, l’offre des assureurs en prévention santé va évoluer pour se tourner vers une prévention de plus en plus connectée ! Dans ce sens, startups et assureurs seront de plus en plus amenés à collaborer ensemble !

Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.