Home Citoyenneté #enModeConfiance, 675 390 vues pour la vidéo !

#enModeConfiance, 675 390 vues pour la vidéo !

Depuis 2 ans, la MAIF s’exprime au travers d’une conviction forte :
« On a tout à gagner à se faire confiance ». Elle pousse la démarche plus loin en mettant cette conviction à l’épreuve de la science. L’objectif : démontrer scientifiquement l’efficacité de la confiance sur les comportements.

La confiance, un pari historique pour la MAIF.

Depuis toujours, la MAIF fait le pari de la confiance dans sa relation avec ses sociétaires. Une confiance qui fonctionne à double sens : la MAIF met tout en œuvre pour mériter jour après jour la confiance que lui accordent ses assurés et elle leur fait confiance en retour pour agir en responsabilité.

C’est un fonctionnement plutôt atypique en matière d’assurance : le pari d’une relation gagnant gagnant. Ce modèle est en place depuis 1934 et force est de constater qu’il porte ses fruits : la relation que la MAIF entretient avec ses sociétaires est exceptionnelle par rapport aux standards du marché. Pour autant, aussi forte qu’ait été la conviction de la MAIF pendant toutes ces années, l’efficacité de ce modèle n’avait encore jamais été scientifiquement démontrée.

La confiance, est ce que ça marche vraiment ? En voici les preuves.

La confiance à l’épreuve de la science.

La MAIF s’est entourée de  Christophe André, psychiatre et psychologue reconnu sur cette question, et des chercheurs Laurent Bègue et Rebecca Shankland, de la Maison des Sciences de l’Homme Alpes, afin de mettre au point un protocole d’étude scientifique. L’expérience s’inspire d’un protocole déjà testé à l’étranger et éprouvé pour la première fois en France. Elle s’est attachée à mesurer les effets de l’induction de confiance sur l’état émotionnel, les attitudes et les conduites de confiance et d’altruisme.

Plusieurs mois ont été nécessaires afin finaliser le protocole de recherche, constituer un échantillon significatif, préparer les conditions et outils de mesure. L’expérience a impliqué au final environ 240 participants conscients de prendre part à une étude sociale mais qui n’en connaissaient pas l’objet, ni la finalité.

Une grande partie de l’expérience s’est basée sur un jeu économique. La raison est simple : une étude scientifique nécessite d’être chiffrée pour être validée. Les échanges d’argent constituent donc, dans ce cadre, l’outil de mesure des effets de la confiance.

Des résultats concluants.

Les interactions induisant la confiance influent positivement les participants.

  • Ils sont plus enclins à faire confiance à leur tour, ils investissent davantage, ce qui augmente corollairement leur gain final. La comparaison des moyennes indiquait que les personnes en condition de confiance donnaient une somme moyenne de 6,62 €, tandis que les personnes en condition de méfiance donnaient une somme moyenne de 2,88 €.
  • Les personnes mises en confiance ont ensuite un comportement plus généreux. Elles partagent 2 fois plus leurs gains que les personnes mises en défiance. En condition de confiance, la somme reversée est à une association caritative est de 13,48 € en moyenne, contre 6,95 € en condition de méfiance.

Cette expérience sociale unique est racontée dans un film de 3 minutes, mêlant témoignages, analyses, s’attachant à faire parler les émotions, le tout sous la réalisation de Jean-Pierre POZZI.

Cet engagement se traduit par une très belle performance de la vidéo qui au 18/09 a générée plus de 675 000 vues sur Youtube.

Pour aller plus loin, le site lancé en janvier 2017 permet de découvrir l’intégralité de l’expérience, y compris les protocoles expérimentaux et leurs résultats détaillés.

Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

Laissez un commentaire