La Banque Postale Asset Management lance le 1er fonds de dette infrastructure à impact climatique

0
577
Avec une note de 75/100 attribuée par l’agence de notation extra-financière Vigeo Eiris en juin 2021, La Banque Postale est reconnue comme la première banque mondiale en matière de RSE. Ses engagements sociaux et environnementaux sont forts et concrets et une nouvelle étape a été franchie le 5 octobre 2021, avec la mise en place de son premier fonds de dette infrastructure à impact.

Après avoir réussi à labelliser l’ensemble de ses fonds par le label ISR en 2020, La Banque Postale Asset Management (LBP AM), société de gestion de La Banque Postale, intensifie ses efforts en dévoilant ce nouveau projet.

A l’occasion de la semaine de la finance responsable et dans un contexte où l’investissement se doit d’être de plus en plus engagé, on peut se demander que signifie concrètement ce nouveau fonds à impact ? Quels sont les autres démarches engagées par le Groupe sur le sujet de l’investissement social responsable (l’ISR) ?

Le premier fonds de dette infrastructure à impact climatique.

Le premier fonds de dette infrastructure à impact climatique de LBP AM nommé Infrastructure Debt Climate Impact, permettra de piloter de façon objective et transparente la contribution des projets financés aux objectifs des Accords de Paris. Il s’inscrit également dans le cadre du développement de sa plateforme Actifs Réels et Privés (3.5 Mds euros, 16 experts expérimentés), dédiée aux investissements dans les infrastructures, l’immobilier et les entreprises en Europe.

Réservé aux investisseurs institutionnels et d’une taille cible de 400M€, le fonds a pour vocation de proposer des financements de dette senior en Europe continentale.

Ce nouveau fonds a la particularité de reposer sur une méthode d’analyse d’impact innovante. Tout d’abord, la sélection de l’univers d’investissement est rigoureuse et répond aux critères de la « taxomanie » européenne en ciblant trois secteurs moteurs de changements durables : les énergies renouvelables, les transports électriques et l’efficience énergétique. De plus, la mesure de l’impact est objective au niveau des actifs et du portefeuille, sur la base de 3 indicateurs qui sont : l’objectif d’un minimum de 70% de « part verte dans son portefeuille », le calcul de l’empreinte carbone en équivalent de co2 évitées et l’allégement et le contrôle des températures grâce à l’outil CIARA.

La Banque Postale, déjà bien engagée en faveur de l’investissement à impact.

A l’occasion de la Semaine de la finance responsable (du 30 septembre au 9 octobre 2021), La Banque Postale réaffirme ses engagements au sujet de l’ISR et présente de nouvelles offres de finance à impact pour les Français :

  • Le lancement du crédit consommation à impact pour les particuliers, une première sur le marché, qui valorise l’engagement sociétal des clients en les incitant à consommer mieux.
  • L’intégration de la solution « Carbo » dans la banque en ligne qui permet à ses clients d’évaluer l’impact carbone de leur consommation et de découvrir des solutions pour la réduire.
  • Des solutions pour faciliter la rénovation énergétique des logements avec le « Prêt Avance Rénovation». Il s’agit d’un prêt hypothécaire destiné à financer les travaux de rénovation énergétique des logements des ménages modestes et/ou insolvables.

« Autant de solutions qui permettent à La Banque Postale de démocratiser l’accès à la finance à impact. » comme le rappelle Adrienne Horel-Pagès, directrice de l’engagement citoyen de La Banque Postale.

Zoom sur sa filiale dédiée à l’Investissement Socialement Responsable.

La conviction de La Banque Postale Asset Management est qu’il n’y a de performance qu’au service d’une économie durable. Leader de l’ISR sur les gestions de conviction multi – spécialiste, elle propose quatre pôles d’investissements : le pôle actions par sa filiale Tocqueville Finance, le pôle actifs réels & privés (avec un focus dette), le pôle multi – actifs & performance ab solue, le pôle solutions quantitatives. Pour ce faire, elle est détenue à hauteur de 70 % par La Banque Postale, 25 % par Aegon Asset Management et 5 % par Malakoff Humanis.

« L’ISR deviendra la norme et la mesure des impacts des investissements va devenir une nécessité pour tous les gérants ».

Nos articles sur l’investissement durable responsable.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P