Egalité des chances : BNP Paribas et Société Générale s’engagent

0
130

« La France est un des pays où les inégalités scolaires sont les plus élevées, avec la Belgique et l’Allemagne » alerte Eric Charbonnier, analyste à l’OCDE. En effet, encore aujourd’hui, les origines sociales et géographiques déterminent souvent la performance des élèves et des étudiants français. Néanmoins, « les inégalités scolaires ne sont pas une fatalité ».

Afin de répondre à cet enjeu, en cette rentrée scolaire où les effets de la crise du Covid 19 se font fortement ressentir, les banques BNP Paribas et Société Générale réaffirment leurs engagements auprès des jeunes et notamment en faveur de l’égalité des chances à l’école, à travers différents plans d’actions et partenariats associatifs.

Une égalité des chances encore lointaine, surtout depuis la crise sanitaire.

D’après le Rapport de la Banque Mondiale intitulé Equité et développement, l’égalité des chances correspond à des résultats atteints par une personne au cours de sa vie dans différentes dimensions (économiques, sociales et politiques) indépendamment de son milieu d’origine (genre, lieu de naissance, origines familiales, groupe social, etc.).

Arriver à une égalité des chances permettrait donc que chaque jeune ait la même chance de réussir ses études et intégrer le milieu du travail indépendamment de son milieu social et ses ressources économiques.

Pourtant, comme le montrent les chiffres ci-dessous publiés par BNP Paribas le 14 septembre 2021, la situation des jeunes de moins de 30 ans est préoccupante.

Cette dernière ne leur permet certainement pas le même accès aux études et s’est accrue avec la crise sanitaire :

  • 1 personne pauvre sur 2 a moins de 30 ans en France
  • 31,3% des étudiants vivent en dessous du seuil de Pauvreté en 2021
  • 1 jeune sur 6 a arrêté ses études en raison de la crise sanitaire
  • 1 jeune sur 3 a renoncé au moins une fois à des soins pour des raisons financières
La réponse des banques pour remettre l’ascenseur social en marche.
Du côté de BNP Paribas

Pour Jean-Laurent Bonnafé, Directeur Général de BNP Paribas « l’accompagnement de la jeunesse doit être, comme l’écologie, une priorité pour tous et naturellement pour nos entreprises ». Interview du 11 février 2021 dans Les Echos

L’engagement de BNP Paribas pour l’égalité des chances est déjà à l’œuvre depuis plusieurs années. Cela se traduit tout d’abord par son rôle en tant que Mécène principal de L’Ascenseur, un lieu dédié à l’insertion des jeunes réunissant 20 associations autour de l’égalité des chances.

En parallèle, sa démarche de partenariat avec les associations se déploie sur huit axes différents, du financement des études à l’insertion professionnelle en passant par l’aide au logement ou à la mobilité. Afin de poursuivre cet élan, pour la Fondation BNP Paribas, la priorité du mois de septembre est le lancement du plan de Solidarité Jeunesse. Il s’agit d’un plan exceptionnel, aidant 14 associations autour de trois problématiques :

  • Continuité pédagogique : avec des associations proposant du soutien scolaire, du mentorat, la découverte de métiers et des ateliers de développement personnel.
  • Précarité : en relation avec des acteurs qui interviennent à plusieurs niveaux : distribution de paniers alimentaires, de produits d’hygiène, accompagnement de jeunes sans-abris…
  • Détresse psychologique et physique : avec des associations aidant les jeunes à se reconstruire physiquement et psychologiquement, en leur facilitant l’accès aux soins et à la sécurité.
Du côté de la Société Générale

De son côté la Fondation Société Générale œuvre pour l’égalité des chances depuis 2018 et ce sont déjà 4 000 jeunes qui ont été accompagnés par les mentors du Groupe.

Le mentorat est une façon d’agir en aidant un jeune qui en a besoin à trouver sa voie, par exemple en lui inculquant les codes du monde du travail ou encore en lui faisant découvrir des activités culturelles.

Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, Frédéric Oudéa, Directeur général du Groupe, invite chaque collaborateur à prendre quelques heures chaque mois pour aider un jeune. Les chefs d’entreprise, avec les membres de leur Comex comptent bien donner l’exemple. L’objectif en 2021 est d’accompagner 100 000 jeunes à travers le Monde et doubler cet objectif l’année prochaine.

Dans le même temps, une nouvelle initiative pour l’égalité des chances, MoveForYouth, a été organisée tout le mois de septembre. Plus de 10 000 collaborateurs du Groupe Société Générale marchent, courent ou pédalent à vélo chaque jour. Chaque kilomètre est converti en don au profit de 34 associations locales et internationales.

Cet élan mondial dans plus de 50 pays est un challenge solidaire qui a pour mission de soutenir des associations locales et internationales agissant sur le terrain pour l’éducation et l’insertion professionnelle des jeunes.

Consultez l’actualité de Société Générale.

Consultez l’actualité de BNP Paribas.

Sujet similaire : Mixité, diversité et égalité professionnelle dans les sociétés d’assurance

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here