Home Start-up « Je trouve qu’il y a un mauvais procès fait à l’assurance »

« Je trouve qu’il y a un mauvais procès fait à l’assurance »

Nelly Brossard part à la rencontre de ceux qui réinventent l’assurance ! Et proposent des échanges avec les fondateurs et fondatrices d’insurtech qui réinventent et transforment l’assurance sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Nelly Brossard pose 10 questions à Abel Biver co-fondateur de Nostrum Care, dont celle-ci, qui compte tenu de notre ligne éditoriale, a retenu toute notre attention : Quelle est votre vision de l’évolution du secteur de l’assurance ? (voir intégralité de l’interview)

Je trouve qu’il y a un mauvais procès fait à l’assurance. En effet, ce monde évolue fortement depuis quelques temps, même s’il est vrai que cette évolution est plus tardive que celle de l’univers de la banque par exemple. D’ores et déjà un certain nombre de compagnies se sont bien transformées. Et ce qui est intéressant, c’est de constater que ce monde bouge beaucoup actuellement et c’est une excellente chose. Notamment de nombreux groupes d’assurance s’adaptent aux évolutions des attentes des clients (simplicité, adaptation, impact sociétal) et investissent dans des start-up ou créent des structures, développent des services, font évoluer leurs garanties,… Les grandes transitions et les grands changements actuels commencent à être pris en compte. A présent, l’ensemble du secteur et de ses acteurs évolue : acteurs traditionnels, insurtech, nouveaux entrants, c’est très positif…

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.