Home Signature « Un monde à 4 degrés supplémentaires est un monde inassurable »

« Un monde à 4 degrés supplémentaires est un monde inassurable »

Pour Pascal Demurger, directeur général de la MAIF, les société doivent évoluer. « Il faut se réveiller. Ça fait des décennies qu’on considère que l’entreprise n’a d’objectifs que pour elle-même, plus de profitabilité, de bénéfices, de pérennité. Aujourd’hui, on commence à attendre de l’entreprise qu’elle ait un engagement pour la société, ses salariés, ses clients, mais aussi pour son impact social, environnemental. Les dirigeants d’entreprise prendraient des risques à ne pas considérer cette attente d’engagement. » Pour ceux qui étaient en congé, revoir cet interview sur France info.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.