AXA Climate et la transition agroécologique des agriculteurs

0
720

Pour soutenir la transition agroécologique des agriculteurs du Nord-Est de la France, AXA Climate s’est engagée au côté du Groupe VIVESCA.

Concerné par les enjeux climatiques, à la fois parce que son activité à un impact sur la biodiversité et car il subit les effets du changement climatique, le secteur agroalimentaire doit absolument faire évoluer ses pratiques agricoles.

Face à cette réalité, VIVESCIA, coopérative agricole, a récemment mis en place un programme innovant afin de soutenir les agriculteurs des territoires du Nord-Est de la France dans leur transition agroécologique, et ainsi réduire leur empreinte environnementale.

Ainsi, le groupe coopératif a noué un partenariat avec AXA Climate qui, dans le cadre du dispositif TRANSITIONS, met en place un produit d’assurance novateur qui couvrira le différentiel de rendement causé par le changement de pratiques agricoles. Cette initiative « permettra au Groupe VIVESCIA d’accompagner les agriculteurs à franchir le pas et adopter de nouvelles pratiques tout en limitant les conséquences qu’ils pourraient subir ».

TRANSITIONS, l’ambition de réduire les émissions de GES de 20 %

Pour Christoph Büren, Président du Groupe VIVESCIA, « TRANSITIONS porte une vision optimiste et positive de tout un collectif qui croit en une agriculture pro active, soutenable et performante. » En effet, ce programme à impact vise à réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre de ses acteurs engagés, à l’horizon 2030.

Il repose sur quatre piliers : un socle agronomique robuste pour la mise en place de « fermes systèmes connectées » ; un soutien global aux agriculteurs : économique, technique et de formation ; la collecte et la numérisation des données, fiabilisées scientifiquement ; et un modèle économique fondé sur la mutualisation des coûts, financé par des primes filières.

À ce jour, 200 agriculteurs-coopérateurs se sont déjà engagés pour la récolte 2024 et pour une durée de trois ans. Ils seront 500 en 2025 et 1 000 en 2026.

« TRANSITIONS a la capacité, à la maille du territoire, de tisser des liens avec les acteurs territoriaux, les acteurs publics, les agriculteurs, et les producteurs au service de la transition agroécologique. C’est une vraie singularité de pouvoir bâtir ces coopérations. La seconde singularité, c’est un changement de positionnement qui montre le leadership que doit avoir une coopérative, face au changement climatique, afin de préparer et d’anticiper les transitions nécessaires, quitte à changer son rôle et ses modalités d’accompagnement au fil du temps. », déclare Antoine Denoix, PDG de AXA Climate.

 

Article rédigé avec CP

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P