April : l’entreprise de demain sera RSE ou ne sera pas

0
607

Engager un dialogue avec l’ensemble de ses parties prenantes pour établir et pérenniser une relation de transparence et les associer à la création de valeur de l’entreprise est un des fondements essentiels de la RSE.

Chez April, le lancement de la nouvelle démarche RSE du groupe début 2022 s’est accompagné de la volonté de mobiliser l’ensemble des collaborateurs, partenaires et distributeurs. Rencontre avec Sophie FERREIRA LE MORVAN, directrice RSE du groupe APRIL et déléguée générale de la Fondation APRIL.

Pour commencer pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours professionnel ?

Je suis directrice de la RSE du groupe APRIL et je suis également la déléguée générale de la Fondation APRIL. J’ai rejoint APRIL avec une expérience professionnelle et associative de 18 ans marquée par un fort engagement en faveur d’une société plus inclusive, notamment en tant que Secrétaire générale du Samu Social de Paris.

Mon parcours est atypique, hybride et riche d’expériences multiples en secteur privé et public en gestion de projet, marketing et développement, management de la conduite du changement et pilotage de stratégies d’engagement environnemental et sociétal.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la nouvelle démarche RSE Oxygen que vous avez définie début 2022 ? Quelle est son ambition ? Quels sont ses piliers ?

Oxygen est le nom que nous avons choisi de donner à notre stratégie RSE. APRIL est né de la volonté de donner un nouveau souffle au monde de l’assurance et la RSE a été très tôt présente dans le groupe puisque dès 2001, un département RSE était créé. Être ambitieux en matière de responsabilité sociétale est dans l’ADN du groupe ! En formalisant notre démarche aujourd’hui, nous réaffirmons que nous voulons relever chaque défi social, sociétal et environnemental lié à nos activités de courtier grossiste.

Oxygen est structurée autour de 4 piliers :

  • Un pilier « business » que nous avons intitulé « Une inspiration pour notre écosystème ». Pour nous ce sont toutes les actions que nous pouvons concrètement et pragmatiquement mener pour engager durablement la filière du courtage. Nous sommes leader dans notre activité de courtier, cette position nous oblige en matière de RSE. Notre volonté est de créer de la valeur pérenne pour les courtiers comme pour les assurés et de participer activement au développement d’un monde plus juste et plus éthique.
  • Un pilier « social» ou comment être au quotidien « employeur responsable ». Ce pilier se nomme « l’Impulsion du collectif ». Notre but, partagé avec la DRH et tous les managers du groupe, est de favoriser l’épanouissement de nos collaborateurs, pour permettre à chacun de trouver sa place. Nous nous efforçons de construire un environnement de travail sain et bienveillant au service de la réussite de tous.
  • Un pilier « solidaire». Depuis toujours APRIL a soutenu et mené des actions solidaires vers la société civile. C’est le sens de ce que nous avons appelé « Un souffle de solidarité ». On retrouve dans ce pilier les actions d’engagement citoyen de nos collaborateurs, nos actions philanthropiques auprès du secteur associatif mais également toutes les missions de la Fondation April, notamment celles pour promouvoir la santé et les comportements de prévention associés, en particulier auprès des populations les plus vulnérables.
  • Enfin, un piler « environnemental », « La conscience de notre empreinte ». En tant qu’acteur économique nous prenons notre part de responsabilité face à tous les enjeux environnementaux. Nous nous sommes ainsi dotés d’une stratégie climat ambitieuse visant une réduction de nos émissions carbone de 40% d’ici 2030. Nous souhaitons aussi devenir une entreprise zéro déchets et nous travaillons ardemment à rendre l’ensemble de nos achats durables.

Vous avez souhaité partager cette approche ambitieuse avec vos parties prenantes internes et externes. Très concrètement, comment avez-vous fait pour les engager ? Quels outils avez-vous mis à leur disposition ?

En amont, nous avons invité nos parties prenantes à réfléchir avec nous sur notre stratégie : nos collaborateurs bien sûr, nos dirigeants, nos courtiers et nos assurés. Nous les avons interrogés sur chacun de nos axes d’engagement.  Cela nous a permis de savoir notamment si nos priorités rencontraient bien les leurs.

Ensuite, une fois notre démarche définie, nous avons communiqué auprès de nos différentes cibles à travers des articles internes, des films pédagogiques, les réseaux sociaux bien entendu…

Pour nos collaborateurs, nous avons réalisé un e-learning expliquant notre démarche et les enjeux auxquels elle répond, ainsi que les actions concrètes mises en œuvre ou à venir. Cette formation interne lancée cet été a déjà été suivie par plus des deux tiers des collaborateurs. Nous visons le 100% à fin décembre et nous sommes en train de faire traduire ce module pour nos filiales à l’étranger. En parallèle, je vais présenter directement notre stratégie à chaque codir de nos entités et à nos différentes communautés métiers : nos commerciaux, nos juristes et contrôleurs internes par exemple, notre population RH, etc.

Qu’en est-il de la diffusion de la démarche auprès de vos partenaires courtiers ? quel est votre calendrier ?

Pour nos courtiers, nous avons réalisé une émission dédiée sur Courtage TV qui expliquait la démarche. Nous avons complété par des contenus directement embarqués sur notre plateforme APRIL ON et nous avons programmé la diffusion de contenus thématiques via la newsletter qui leur est dédiée. Nous sommes également en train d’enrichir nos supports commerciaux d’éléments « RSE » concrets comme par exemple le recyclage des inutilisés de fin de chantier pour nos assurés professionnels de la construction, notre soutien à la biodiversité marine et la protection des océans pour nos assurés plaisance ou encore les services de prévention de la charge mentale qu’APRIL Entreprise propose dans ses contrats collectifs de complémentaire santé…

Quels freins avez-vous du lever pour les embarquer dans le projet ?

L’unique frein, c’est le temps ! Car tous nos partenaires et en particulier les courtiers de notre réseau sont sensibles à l’ensemble des sujets et parfaitement conscients des enjeux. Un Français sur 2 déclare être attentif au caractère durable du produit d’assurance qu’il souscrit mais aussi au caractère responsable de l’entreprise auprès de laquelle il contractualise. Nos préoccupations sont donc très largement partagées avec nos courtiers de proximité. Comme nous le disons souvent, l’entreprise de demain sera RSE ou ne sera pas.

Quels effets positifs avez-vous noté en interne, auprès des collaborateurs ? en externe, auprès de vos partenaires mais également de vos clients ?

Les effets positifs ont été immédiats. En interne beaucoup de collaborateurs saluent l’engagement du groupe et se sont réjoui de la stratégie écrite et de nos axes d’engagements. Plusieurs d’entre eux se sont mêmes portés volontaires pour participer à l’élaboration de nos plans d’action, quel que soit leur métier ! C’est très positif. J’ai ainsi des collaborateurs qui veulent être ambassadeurs de tri, d’autres qui souhaitent contribuer sur les mobilités douces, d’autres qui s’engagent bénévolement auprès des associations que nous soutenons…

Côté partenaires, courtiers et clients, nous mesurons dans nos enquêtes de satisfaction leur opinion sur notre engagement et plus de 9 sur 10 considèrent qu’APRIL est une entreprise engagée ! Cela donne nécessairement envie d’aller encore plus loin !

Interview réalisée par Valérie Loizillon

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P