Home Sanitaire Solimut Mutuelle de France s’indigne et demande le retrait du Forfait Urgences

Solimut Mutuelle de France s’indigne et demande le retrait du Forfait Urgences

Reportage aux urgences de nuit du Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger.

En pleine crise sanitaire et sociale, alors que notre pays traverse des difficultés jamais égalées, sous couvert de simplification, notre gouvernement a sorti du chapeau un projet dans le cadre du PLFSS 2021. Sans aucune concertation il s’apprête à le faire voter par le Parlement.

A compter de 2021 un « forfait » d’un montant de 18 euros fixé par arrêté, pourra être facturé à celles et ceux qui seront accueillis aux urgences sans hospitalisation.
Cette participation nommée Forfait Patient Urgences (FPU) remplacera l’actuel « ticket modérateur proportionnel ».
Puisque le montant sera fixé par arrêté, il pourra être augmenté à la discrétion du ministère sans concertation ni avec la représentation nationale ni les parties prenantes de la Sécurité sociale.
Et pourtant aller aux urgences n’est ni un choix ni une solution de confort.
S’y présenter est le plus souvent le seul recours pour beaucoup d’entre nous. Il reste la seule garantie pour un grand nombre de citoyens de bénéficier de soins quelle que soient leur situation, leur pathologie et leurs moyens.
Mais désormais deux catégories seront identifiées :

  • Les malades relevant d’une hospitalisation,
  • Et ceux qui ne feront qu’un passage. Ceux-là se verront appliquer le forfait que le gouvernement a prévu de mettre en place.

Seuls ceux disposant d’une couverture complémentaire et adhérent à un contrat responsable pourront bénéficier d’une prise en charge de leur forfait.
Nous, militants, élus, salariés et adhérents de Solimut Mutuelle de France proclamons notre indignation face au nouveau coup d’épée qui vient d’être porté à notre protection sociale.
Il est éthiquement inacceptable et absolument contraire aux valeurs mutualistes de pénaliser des assurés qui n’ont bien souvent aucune autre solution que l’hôpital quand la médecine de ville
est défaillante.
Nous nous opposons radicalement à la mise en place de ce qui n’est qu’un moyen de dissuasion et un nouveau recul pour notre protection sociale.
Nous exigeons le retrait pur et simple du “forfait patient urgences”, inscrit dans l’article 28 du projet de loi de financement de la sécurité sociale 2021 (PLFSS).

Selon CP

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.