L’empreinte mutualiste, pour des actions qui comptent

0
344

Les mutuelles ne sont pas des entreprises comme les autres. Guidées par des valeurs de solidarité, elles veulent contribuer, à leur façon, à un monde meilleur, favoriser l’accès aux soins, le droit à la santé, l’inclusion, la protection des plus faibles.

L’empreinte mutualiste est une façon de mesurer les effets de l’engagement, l’impact d’une mutuelle sur la société, dans la continuité de l’expression de la raison d’être des mutuelles.

« Empreinte mutualiste » : c’est le projet lancé par la Fédération nationale de la mutualité française, dans le prolongement du congrès et de l’assemblée générale qui se sont tenus début septembre à Marseille. « À l’origine de cette démarche, il y a les élus et les salariés des mutuelles rencontrés lors du tour de France que j’avais effectué en amont de l’assemblée générale de l’année dernière. Tous me disaient leur impression que l’opinion publique et les pouvoirs publics ne percevaient pas précisément ce que nous faisions, notre différence et notre plus-value. Nous sommes souvent assimilés à une cotisation et à des prestations alors que nos actions recouvrent un champ bien plus large, avec la prévention, nos établissements de soins et d’accompagnement, les réseaux conventionnés, l’aide sociale et tous les dispositifs que les mutuelles et la Mutualité Française initient partout et pour tous dans les territoires » explique Éric Chenut, Président de la FNMF.

Objectiver l’utilité sociale des mutuelles

Le projet « Empreinte mutualiste » doit permettre d’objectiver et de mesurer la valeur ajoutée des actions menées par le mouvement mutualiste, de valoriser son utilité sociale et sa spécificité. Ce sera l’occasion d’objectiver les externalités de la mutualité.

Ce projet doit s’appuyer sur la définition et la mesure d’indicateurs simples, partagés et fiables de l’impact des activités de l’ensemble des acteurs mutualistes » poursuit Éric Chenut. « À terme, il s’agit de démontrer comment un euro mutualisé par les adhérents crée de la valeur, au-delà de la redistribution prestataire, à travers la prévention, les établissements et services de soins et d’accompagnement mutualistes, les réseaux conventionnés, le tiers payant, la relation adhérents… L’implication des mutuelles dans la mise en œuvre de cette démarche est un levier essentiel de succès. Elles y seront donc régulièrement associées ». Un projet qui s’inscrit dans le prolongement de la raison d’être de la Mutualité Française dévoilée lors du congrès « Se protéger mutuellement aujourd’hui pour, ensemble, construire les solidarités de demain ».

Solidarité, proximité et performance économique

De plus en plus de mutuelles ont à cœur de définir et de mesurer leur empreinte mutualiste. C’est notamment le cas du Groupe VYV. « En tant qu’entrepreneur du mieux-vivre, le Groupe VYV démontre que l’on peut créer de la valeur pour la société en étant à la fois performant économiquement et fidèle à ses valeurs. La solidarité et la proximité sont au cœur de son projet à travers la mise en œuvre d’actions concrètes qui contribuent à la préservation du capital santé, à la compétitivité des territoires, à l’environnement, mais aussi à la structuration d’un pôle du non lucratif et à des actions solidaires significatives. C’est ça l’empreinte mutualiste » souligne le groupe.

Portraits sonores de militants engagés

Si l’engagement est collectif, il est aussi individuel. Le magazine Viva a interrogé de nombreux militants mutualistes sur leur engagement et en a dressé le portrait sonore dans des podcasts. Pierre, Argentine, Annaël, Martine et Michel ont entre 29 et 70, vivent dans toute la France et racontent leur histoire. Une histoire de combat, d’engagement et d’adhésion aux valeurs fortes du mouvement mutualiste.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P