Baloon, l’assurtech qui a séduit l’Afrique

0
1046

Baloon, la start-up qui a pour ambition de devenir l’un des principaux courtiers d’Afrique francophone, a procédé à une nouvelle levée de fonds de 2,2 millions d’euros en fin d’année 2021. Ce nouveau financement lui servira notamment à enclencher une nouvelle étape de son processus de développement, 5 ans après sa naissance : Pour les prochaines années, l’assurtech compte bien renforcer ses partenariats et révolutionner la gestion des sinistres sur le continent africain.

Baloon, l’assurance pour tous accessible à tous

En fin d’année dernière, l’assurtech Baloon a bouclé une levée de fonds de 2,2 millions d’euros. Ses investisseurs historiques ont été rejoint par des fonds d’investissement, dont P1 Ventures, spécialistes d’Insurtech en Afrique.

En seulement 5 ans, l’Assurtech a su se positionner comme le leader du courtage digital en Afrique francophone et pour cause, elle a su proposer des offres innovantes, sans jamais se passer du côté humain.

Alors qu’est-ce qui peut expliquer le succès de la jeune pousse en Afrique ?

Tout d’abord, sa simplicité. Pour s’assurer, il suffit de se connecter sur la plateforme Baloon depuis son mobile ou son ordinateur, prendre 3 photos, choisir sa formule et signer le contrat électriquement. Enfin, un simple paiement mobile permet à l’utilisateur de s’assurer.

L’objectif depuis ses débuts est donc de simplifier l’assurance pour la rendre accessible au plus grand nombre.

Ces Podcasts qui rendent l’assurance plus accessible

« Notre plateforme innovante est en totale rupture avec l’offre classique des acteurs existants et vient répondre aux attentes des clients. Une expérience utilisateur simple et sécurisée avec des interfaces intuitives, des offres sur mesure négociées avec les plus grandes compagnies du marché et une qualité de service irréprochable sont les piliers de notre stratégie pour construire l’assurance pour tous en Afrique » déclare Bertrand Vialle, Fondateur de Baloon.

« A travers nos chiffres, on réalise bien qu’on apporte du réconfort a beaucoup de personnes qui vivaient dans des zones jusqu’à présent privées de bureaux d’assurance ou d’intermédiaires en assurance. » ajoute Thierry Dzime Directeur Général de Baloon Assurances au Gabon.

L’innovation technologique ne peut expliquer à elle seule le succès de l’assurtech. Il s’explique aussi par une approche de rupture avec les réticences des africains vis-à-vis des assureurs. « Ma vision, c’était de dire je vais mettre de la transparence. Lutter contre la fraude et les impayés pour les assureurs, et pour les assurés, faire que les sinistres soient remboursés. Ma mission, ça va être ça. », explique Bertrand Vialle.

Le contexte incertain et évolutif des pays africains a été un point bloquant, voire du développement de l’assurance des particuliers. Pourtant Baloon a su gagner le pari comme en témoigne son implantation dans 5 pays africains (Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, Niger et Gabon).

L’assurance Baloon veut aujourd’hui s’élargir géographiquement et franchir une nouvelle étape dans l’expérience client.

Les nouvelles ambitions de Baloon

Alors que l’expérience client ultra simple et sa politique de transparence ont fait le succès de Ballon en Afrique, l’assureur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Ses ambitions ? S’ouvrir à d’autres pays mais également à de nouveaux partenaires.

En effet, une offre en B2B2C a été rendu possible grâce au développement de son réseau de distributeurs, d’assureurs et courtiers. Plus récemment, l’assurtech de 80 salariés a noué un partenariat avec le géant TotalEnergies. L’objectif, une plus grande sécurité routière et la promotion de l’assurance au Cameroun.

Enfin, son ambition de révolutionner l’assurance en Afrique passera par l’évolution de sa gestion des sinistres. De la déclaration au remboursement, le processus sera entièrement digital permettant à l’assuré de suivre le traitement de son dossier en temps réel. Une division par 10 du délai d’indemnisation des sinistres par rapport aux assureurs traditionnels est attendu.

Alors que la crise sanitaire et l’incertitude du marché africain auraient pu être des freins immenses pour l’implantation de Baloon, ce fut au contraire une aubaine. Une forte appétence pour les services digitaux durant cette période a été observé.

L’assurtech a déjà révolutionné le marché de l’assurance en Afrique, en témoignent les chiffres comme au Gabon : en moins d’1 an, plus de 1700 clients, dont 40% qui n’étaient pas assurés avant, ont fait confiance à Baloon. Un réel travail de fond sur l’image de l’assurance et de sensibilisation autour des risques lui a permis de faire la différence et de toucher une population généralement peu encline à s’assurer. Mais avant tout, comme le rappelle son président, il n’y a pas de succès sans connaissance du continent, « L’Afrique, vous ne pouvez pas réussir sans la connaître ».

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P