Le TOP 10 de vos voeux pour l’Assurance en 2022

1
1683

Que veut celui qui envoie des vœux ? Pourquoi présenter ses vœux ? Aident-ils à quoi que ce soit ? Le vœu de bonne année se banalise-il, perd-il de son intérêt ? En tout cas, dans la première moitié du XIIe siècle, le vœu est « une prière de louange, de supplication adressée à Dieu », lit-on dans le Trésor de la langue française. Il s’écrit dans un premier temps « vuz », puis « vut », et vient du latin « votum ». Ainsi les vœux et la politique sont intimement liés…, étymologiquement s’entend… . Votum devint vot puis veu au XIIe siècle, en passant par vovere, faire une promesse à une divinité.

La Révolution française a chassé ce qu’elle considérait être une hypocrisie et jugeant que les vœux étaient frivoles, avilissants et bourgeois, la Convention abolit le jour de l’An et interdit pendant six ans à quiconque de présenter ses vœux, en personne ou par courrier…

Si aujourd’hui, l’Académie française, précise que l’on ne peut pas « souhaiter ses vœux », puisque vœu est déjà synonyme de souhait, alors nous présentons nos meilleurs vœux aux professionnels que vous êtes.

Mais peut-on adresser ses vœux pour une profession en général, ou même pour le secteur de l’assurance en 2022 ? Tout du moins, pouvons-nous avoir quelques souhaits ; quelques désirs pour notre secteur d’activité, … que ce soit une espérance, une revendication, une innovation, une volonté, une ambition, une requête, une envie, une idée saugrenue,…. et qu’ils soient exauçables ou pas…

Durant ce mois de janvier, les professionnels de l’assurance ont exprimé leurs meilleurs souhaits* pour ce secteur. Voici le TOP 10 des souhaits exprimés !
  1. La communication externe du secteur de l’Assurance doit très nettement progresser
  2. L’assurance doit faire évoluer en profondeur ses modèles économiques
  3. L’assurance doit simplifier très significativement la communication clients (documents, termes employés,…)
  4. L’assurance doit être fortement engagée dans une croissance économique durable
  5. L’assurance doit savoir retenir ses talents et être attractive pour en attirer d’autres
  6. L’assurance doit accélérer significativement sa collaboration avec les startups/insurtechs
  7. La responsabilité sociétale des acteurs du secteur de l’assurance doit s’amplifier
  8. La gestion de sinistres doit accélérer rapidement une transformation en profondeur
  9. L’assurance doit être attractive pour les clients et les collaborateurs
  10. L’assurance doit encore plus innover 

*Réalisé par Vovoxx/L’assurance en mouvement du 6 au 31 janvier 2022 (674 réponses)

1 COMMENTAIRE

  1. Mon vœu :

    Une nouvelle ère pour l’assurance, qui doit faire évoluer en profondeur ses modèles, et proposer des solutions à ses clients, avec des partenaires, avec une relation plus forte, de confiance, plus digitale et plus humaine, et fortement engagée dans la croissance économique durable.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P