Enquête : la “grande sécu”, c’est du pipeau ? Ou pas ?

1
1411
Le secteur de l’assurance santé complémentaire est agité.

Des articles, des émissions de radio, des sujets à la télévision, des enquêtes effectuées auprès des assurés, des interventions et interpellations des fédérations du secteur, … florissent sur le sujet de la « grande sécu ». En effet, après le document de travail du HCAAM sur la place de la complémentaire santé et prévoyance de janvier 2021, celui-ci a été chargé de mener une réflexion sur la couverture de l’assurance maladie et la mise en oeuvre d’une “grande sécu”.

Voir notre enquête ici.

Dans un rapport non encore définitif, le HCAAM, instance de réflexion composée de 66 membres, représentant les principaux organismes, institutions, syndicats, fédérations et associations intervenant dans le système de soins, a étudié quatre scénarios d’évolution :

  1. Amélioration de l’architecture actuelle en corrigeant les défauts de l’organisation sécurité sociale/complémentaires ;
  2. Extension du champ d’intervention de la Sécurité sociale ;
  3. Assurance complémentaire obligatoire universelle et mutualisée ;
  4. Décroisement de l’assurance maladie obligatoire et complémentaire, chacune intervenant sur un panier de soins distinct.

Le HCAAM devrait livrer ses pistes fin novembre 2021.

Et vous qu’en pensez-vous ? 

Pour cette enquête de 2 minutes, c’est la vision des professionnels de l’assurance qui est attendue ! Nous vous remercions par avance du temps que vous y consacrerez.

Les résultats seront accessibles intégralement sur le site L’assurance En mouvement (gratuit et sans données contact)

Voir l’article “Sur la « grande Sécu », les internautes sont partagés”

Une production L’assurance en Mouvement / Vovoxx

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne crois pas au “Grand soir” mais à une conjugaison de plusieurs mesures, souvent insidieuses, qui en réduisant le champ d’action et de liberté des Assurances santé pourront amener à une analyse dévoyée expliquant que la Sécurité sociale peut faire autant pour moins cher.
    Mais nous avons un bouclier venant de l’ennemi….
    Le système d’information du Régime obligatoire n’est pas capable de gérer la diversité des contrats santé sans une mutation qui prendrait des années.
    L’organisation du Régime obligatoire ne sait pas être en proximité avec les assurés et les entreprises.
    Alors battons nous contre des amendements au PLFSS restreignant le champ d’activité des assurances santé. Par exemple sur les flux de Tiers-payant.
    Collectivement mettons en place des outils de communication permettant de démontrer l’intérêt de nos services.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P