Home Produit et Service Votre complémentaire santé demain, des services innovants et personnalisés !

Votre complémentaire santé demain, des services innovants et personnalisés !

La complémentaire santé change : e-prévention, objets connectés, analyse des données de santé… . Une palette de nouveaux services pour les assurés !

L’assurance est une activité basée essentiellement sur la « promesse liée à la survenance d’un risque, causé par un fait générateur. L’assureur s’engage auprès de son assuré, en cas de survenance de ce risque, il interviendra selon les conditions prévues contractuellement. La complémentaire santé est essentielle pour se protéger financièrement contre le risque maladie. Elle permet de rembourser les frais de santé des assurés en plus de la part remboursée par la Sécurité Sociale. 94,4 % des Français disposent d’une assurance maladie complémentaire (communément appelée « mutuelle ») selon l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes). La réglementation évolue avec notamment l’ANI (l’Accord National Interprofessionnel) qui rend obligatoire depuis le 1er janvier dernier la complémentaire santé pour tous les salariés d’entreprise.

La complémentaire santé va continuer à évoluer. Demain les acteurs de l’assurance complémentaire santé devront aller au delà du simple remboursement des soins à  leurs assurés. La différence se jouera sur les services, et en particulier ceux relatifs à la prévention.

« Ne pas prévoir, c’est déjà gémir » disait Léonard de Vinci.

Depuis des décennies, les assureurs ont à cœur de mener à bien leur mission de prévention, qu’ils considèrent comme leur « second métier ». Aujourd’hui les assureurs développent de plus en plus massivement les actions de prévention, pour se positionner sur le parcours de santé de leurs assurés. Mais la prévention et l’assurance, c’est aussi, l’habitation, les accidents de la vie quotidienne, les catastrophes naturelles,… . Pour chaque français, les risques sont nombreux et concernent chaque pan de leur activité quotidienne. Assurance et prévention, deux formes de solidarité, sont étroitement liés. Solidarité pour aider ceux qui sont frappés par le sort, solidarité pour prévenir les accidents et faire baisser le nombre de victimes.

L’assureur ne se contente pas d’apporter de simples solutions financières à des risques existants, mais intervient dans  la réduction des risques.

Le groupe MGEN a lancé récemment un programme innovant, Vivoptim, pour répondre à un enjeu majeur de santé publique : la prévention et la prise en charge des facteurs de risque cardiovasculaire « modifiables » (tabagisme, sédentarité, surpoids, obésité, hypertension artérielle…). Ce programme est pour l’instant en test sur deux régions, Bourgogne et Midi-Pyrénées.

Les maladies cardiovasculaires constituent en effet aujourd’hui la première cause de mortalité chez les femmes et la deuxième chez les hommes et ils touchent tous les âges. Vivoptim offre une grande variété de services afin que chacun puisse trouver un mode opératoire qui convienne à ses besoins, sa motivation et sa capacité à modifier ses comportements. Quatre modules sont ainsi proposés :

  • « Sensibilisation aux problématiques de santé cardiovasculaire » ;
  • « Évaluation du risque cardiovasculaire global » ;
  • « Accompagnement individualisé, par des professionnels de santé, d’une plateforme médicalisée ou des outils de e-coaching, pour éviter une aggravation des facteurs de risque ou des complications pathologiques» ;
  • « Suivi des données de santé au domicile grâce aux dispositifs connectés ».

Exploitant une application mobile, l’usage des objets connectés, des modules de e-learning et de e-coaching, Vivoptim prouve que le virage préventif que la plupart des acteurs du monde de la santé appellent de leurs vœux est maintenant possible grâce au numérique. Les personnes à risques et les patients deviennent acteur de la gestion de leur santé au quotidien, ils gagnent en mobilité et en autonomie. Isabelle Hebert, Directrice Groupe Adjointe Assurances de MGEN  évoquait récemment que le digital permet de faire de la prévention à beaucoup plus grande échelle, très personnalisée et permet également d’engager les adhérents sur la durée.

Contact : Jean-Luc Gambey  

Compte Twitter

Compte LinkedIn

Laissez un commentaire