L’assurance aléa climatique : rapidité et transparence

0
450

La société Descartes Underwriting a été créée par un collectif d’experts de l’assurance et du climat qui propose une assurance paramétrique contre le risque climatique basée sur des données.

Avec l’aide de Finance Mag et de Sébastien Piguet, le cofondateur de l’entreprise, nous allons mettre en lumière certains éléments autour de l’impact de l’assurance aléa climatique.

Le rôle et l’originalité de l’insurtech

Cette insurtech développe de nouveaux produits pour entreprises en remplaçant les experts sinistres par des données pour accélérer le règlement. Les clients reçoivent leur indemnité quelques jours ou semaines après leur sinistre alors que la norme dans le secteur est plutôt de quelques mois, voire plusieurs années en cas de litige. Son objectif est donc double : un paiement rapide et une couverture plus transparente.

Dans l’industrie de l’assurance, le réflexe est de donner un prix assez élevé dès lors qu’il existe une forte incertitude sur les risques encourus. Descartes Underwriting souhaite réduire cette incertitude pour proposer de meilleurs tarifs. La société fait le pont entre les courtiers et les clients d’une part, et les assureurs et les réassureurs d’autre part. Pour l’assureur, il est nécessaire que le prix soit supportable. Pour le client, il faut qu’il soit attractif. Avoir un bon modèle permet de proposer un prix plus juste et d’avoir le soutien des porteurs de risques qui permettent de donner des solutions avantageuses aux assurés.

Aujourd’hui, il est vital pour l’assurance d’attacher plus d’importance à la donnée. La plupart des modèles regardent et analysent le passé et ses pertes, et estiment le risque en fonction, mais cette manière de fonctionner n’est pas idéale. L’approche de l’insurtech est alors de se concentrer sur les phénomènes physiques à l’origine de ces pertes. Ce genre de modèle est, selon son cofondateur, la seule façon de bien comprendre le risque climatique. Ce dernier demande d’avoir une compréhension générale de la physique derrière les aléas météorologiques.

Une importante utilisation des données

L’équipe de Descartes Underwriting travaille avec des technologies récentes, telles que des images satellites, des objets connectés, des capteurs ou toute source de données qui permet de détecter un sinistre. Chaque année, de nouvelles informations sont accessibles et permettent d’être alerté sur un plus grand nombre de sinistres, et ainsi améliorer constamment l’offre.

Même si sa couverture protège majoritairement des risques provenant du changement climatique, l’insurtech prend en compte également des risques naturels, comme les tremblements de terre qui ne sont pas impactés par le climat. Elle cache donc plusieurs éléments derrière ce terme, car celui-ci parle le plus à ses clients.

Pour pouvoir proposer ce type de service, la société doit se démarquer du domaine assurantiel en collaborant avec des développeurs, des analystes de données ou encore des chercheurs. Le modèle qu’elle développe donne la possibilité d’exploiter au mieux les compétences de ces métiers.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P