Très bonne nouvelle : enfin la dématérialisation de la carte verte !

0
492

Depuis le 1er janvier 2020, la dématérialisation de l’attestation d’assurance est possible en Europe. En revanche, celle de l’attestation d’assurance n’est pas encore validée en France. Mais le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire a confirmé, ce mardi, travailler avec son homologue de l’Intérieur sur la suppression de la vignette verte.

Nous saluons le « combat » mené par Leocare qui milite pour sa suppression depuis déjà un an. une véritable innovation pour le secteur de l’assurance et un impact fort pour les assurés et la planète !

Nous reprenons ici le communiqué de Presse de Leocare

A l’heure où la Fédération France Assurance est en discussion avec les pouvoirs publics pour la suppression de la carte verte, Leocare, 1ère néo-assurance multiservices tient à rappeler son engagement fort en faveur de sa dématérialisation. En juin dernier, Leocare avait déjà sensibilisé les membres du gouvernement sur cette aberration qui pèse lourd sur la planète et dont la suppression pourrait limiter la fraude et réduire le coût actuellement répercuté sur les assurés. Un combat qui en vaut vraiment la peine !

Une dématérialisation déjà répandue dans 18 pays de l’Union Européenne

Depuis plus de 40 ans, le certificat d’assurance, aussi connu sous le nom de carte verte, figure sur les pare-brise des automobiles. Une aberration réglementaire aujourd’hui, alors que le Fichier des Véhicules Assurés (FVA) créé en 2019 répertorie l’ensemble des véhicules assurés en France. Ce fichier, alimenté par les assureurs, est mis à jour dès lors qu’un contrat est modifié. Il représente ainsi un support infalsifiable auquel les autorités de police peuvent se rapporter lors de contrôles.

Au niveau européen, l’Allemagne est depuis 2008 passée au format dématérialisé. Depuis le 1er janvier 2020, les 48 bureaux nationaux européens du système de certificat d’assurance peuvent autoriser leur marché à émettre la carte verte de façon dématérialisée. A ce jour, ce sont 18 pays de l’Union Européenne qui ont ainsi mis en place la carte verte digitale. Une évolution logique alors qu’attestations et cartes vertes ne sont pas demandées pour circuler dans d’autres pays européens.

Une digitalisation en faveur du pouvoir d’achat et réclamée par les Français

En juin 2021, Leocare avait mené un sondage en partenariat avec YouGov qui révélait que 70% des Français seraient d’accord pour dématérialiser la carte verte.  Alors qu’attend la France pour supprimer ce fameux « papillon vert »? D’autant qu’à l’heure où la crise sanitaire et géopolitique impacte lourdement le pouvoir d’achat des Français, Leocare estime que supprimer la carte verte et le relevé d’information « papier » profiterait aux assurés.

La plateforme FVA pourrait centraliser toutes les informations nécessaires et permettre cette dématérialisation. Ainsi, le secteur gagnerait également en transparence, en simplicité, et en réduction de la fraude. Des valeurs en parfaite adéquation avec la conscience écologique qui anime Leocare depuis sa création.

« Le coût de l’impression, du conditionnement et de l’envoi de carte verte de 1,36€ au total permettrait d’économiser au moins 60 millions d’euros. Celle-ci pourrait être répercutée au profit des assurés leur redonnant du pouvoir d’achat, si touché à l’heure actuelle, sans compter la réduction de l’impact écologique sur l’environnement. Un combat qui en vaut vraiment la peine et sur lequel nous sommes mobilisés depuis déjà plus d’un an » déclare Christophe Dandois, co-fondateur de Leocare.

Une carte verte qui pèse lourd pour les assurés et pour la planète !

Chaque année, ce sont 1237 tonnes de CO2 sont produites pour imprimer et envoyer la carte verte. Un impact environnemental non négligeable et lourd de conséquences pour la planète alors même que le 3ème rapport du GIEC publié en avril dernier tirait la sonnette d’alarme quant au réchauffement climatique.

En effet, les experts du GIEC ont estimé que l’humanité avait 3 ans pour inverser la courbe des émissions à effet de serre pour conserver un monde vivable. Afin de réduire la demande énergétique, les experts préconisent des modifications structurelles et des changements dans les habitudes de consommation qui, ces dernières, à elles seules, permettraient de faire baisser ces émissions de 40 à 70%. La dématérialisation de la carte verte contribuerait alors, entres autres initiatives, à participer à l’effort collectif en faveur de la préservation de la planète.

Depuis sa création, Leocare a dans son ADN une conscience climatique forte, parfaitement intégrée dans les offres proposées :

  • La règle du zéro papier : de la souscription jusqu’au sinistre, Leocare n’envoie aucun document papier à ses clients, si ce n’est la carte verte, encore obligatoire.
  • Une offre 100% dédiée aux véhicules électriques : 1er assureur français de la Tesla Model 3. Leocare a développé une offre d’assurance auto dédiée aux Français soucieux de rouler en 100% électrique. L’offre comprend notamment l’assurance du câble de recharge en cas de sinistres.

« Il est temps de dépoussiérer l’assurance et qu’elle prenne en compte son impact environnemental. Cela passe par la remise en cause des fondamentaux comme la dématérialisation du certificat d’assurance. Nous appelons le Gouvernement à en prendre conscience afin que la loi puisse être corrigée et que cette carte puisse enfin devenir réellement « verte » » s’exprime Christophe Dandois.

Dans la continuité des actions menées depuis 1 an, Leocare a entamé des discussions avec l’ensemble des acteurs de l’assurance afin de formaliser de façon concrète l’engagement de rendre aux assurés du pouvoir d’achat par le biais de l’économie qui serait réalisée grâce à la dématérialisation de la carte verte.

A écouter

Le gouvernement veut supprimer la carte verte, qui atteste que vous votre véhicule est bien assuré. Une façon de faire des économies. Le décryptage de Fanny Guinochet sur France Info.

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P