Palabres pour la dématérialisation de la carte verte

0
733

Depuis le 1er janvier 2020, la dématérialisation de l’attestation d’assurance est possible en Europe. En revanche, celle de l’attestation d’assurance n’est pas encore validée en France. Pourtant, c’est une véritable demande de la part des assurances, telles que Leocare.

70 % des Français sont favorables à la suppression de la vignette verte selon une analyse de la société internationale de sondages Yougov menée en juin 2021.

Pourtant, en France, nous n’avons pas encore supprimé le « papillon vert » alors qu’à ce jour, 48 bureaux nationaux européens du système de certificat d’assurance autorisent la carte verte de façon dématérialisée.

Pour la compagnie d’assurance Leocare, dématérialiser et donc supprimer cette carte verte et le relevé d’information papier profiterait aux assurés. D’autant que, selon eux, la plateforme FVA (Fichier des véhicules assurés) pourrait facilement centraliser toutes les informations.

Réduction des couts et limitation de l’impact environnemental

Parmi les arguments en faveur de cette démarche, la transparence que pourrait gagner le secteur et la réduction des fraudes. La dématérialisation entrainerait également un avantage financier non négligeable pour les assurés.

« Le coût de l’impression, du conditionnement et de l’envoi de carte verte de 1,36 euros au total permettrait d’économiser au moins 60 millions d’euros. Celle-ci pourrait être répercutée au profit des assurés, leur redonnant du pouvoir d’achat. » explique Leocare dans un communiqué.

Avec ce changement, d’autres bénéfices pourront être constatés parmi lesquels une réduction de l’impact environnemental. « Chaque année, ce sont 1237 tonnes de CO2 produites pour imprimer et envoyer la carte verte. »

Une requête politique

Cela fait déjà quelques temps que cette requête a été demandée. Il y a presque un an, Christophe Dandois, PDG de Leocare, interpellait le secteur de l’assurance et également le Ministre de l’Économie et des Finances afin d’en finir avec la paperasse, mettre fin à la vignette verte et s’engager ainsi pour l’environnement.

Aussi, France Assureurs, fédération de 247 compagnies d’assurance, est actuellement en discussion avec les ministères de l’Économie, des Transports et de l’Intérieur à ce sujet.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P