Aider « les invisibles » pour une société davantage inclusive et solidaire

0
251
Le 6 octobre dernier avait lieu la douzième édition de la journée nationale des aidants. Cette journée est l’occasion d’apporter du soutien et de mettre en lumière ces personnes qui apportent leur aide à un proche âgé, dépendant ou handicapé au quotidien. De plus, il s’agit de réfléchir sur l’amélioration possible du quotidien des aidants, qui peut être très lourd et difficile à gérer.

En parallèle, l’association France Tutelle, en partenariat avec le groupe Covéa a dévoilé les résultats de la deuxième édition de leur baromètre, Regard(s) des Français sur la vulnérabilité et la protection juridique de leurs proches.

France Tutelle et Covéa, un mécénat durable.

La vocation de l´association France Tutelle est d’aider, soutenir, représenter et défendre les familles concernées par la protection juridique future ou actuelle d’un proche vulnérable. Avec 400 000 tuteurs familiaux, 11 millions d’aidants en France et le vieillissement de la population, la vulnérabilité constitue un enjeu sociétal majeur.

De par leurs valeurs, les trois marques du Groupe d’assurance mutualiste français Covéa, MAAF, MMA et GMF, ont renouvelés leurs partenariat avec France Tutelle pour les trois prochaines années. Il s’articule en trois axes :

  • Le soutien : Informer, sensibiliser et promouvoir les dispositifs existants auprès des familles
  • La recherche : Produire des études pour mieux comprendre les enjeux et impacts sociétaux lies à la vulnérabilité et à la tutelle familiale
  • La formation : Former l´écosystème autour d´un réseaux d´acteurs professionnels (Médico-social, juridique…)

Les résultats sont encourageant avec 283 familles accompagnées en 2020 soit 2 fois plus qu´en 2019 d’après le rapport d’activité de France Tutelle.

Des français plus informés et concernés qu’en 2019.

Paru le 4 octobre dernier, le baromètre Regard(s) des Français sur la vulnérabilité et la protection juridique de leurs proches, interrogeait les Français sur leurs connaissances et leurs attitudes face à l’anticipation de leur propre vulnérabilité ou celle d’un proche.

Depuis sa première parution en 2019, le baromètre 2021 posait « l’hypothèse de départ qu’en seulement deux ans les Français, sensibilisés par la loi de 2019 favorisant la reconnaissance des proches aidants et exposés aux effets de la crise sanitaire, seraient dotés d’une meilleure connaissance et d’une capacité renforcée à se projeter et anticiper la vulnérabilité » nous indique Laetitia Fontecave, Directrice de l’association France TUTELLE.

Ce pari s´avère gagnant sur plusieurs aspects :

  • Nette progression de la connaissance du « statut d’aidant » familial : 77% des aidants interrogés en 2021 déclarent savoir ou avoir entendu parler de la possibilité de bénéficier d’un statut d’aidant familial, soit 3 fois plus nombreux qu’en 2019 ;
  • Les Français se sentent davantage concernés par la vulnérabilité : accentuée par la crise du Covid-19, 31% des Français interrogés affirment se sentir concernés par la vulnérabilité, soit 19% de plus par rapport à 2019 ;
  • Meilleure connaissance concernant les dispositifs tels que la procuration, la personne de confiance et la tutelle.

Pour autant, ce baromètre signale la présence de besoins en information et en simplification des démarches administratives et juridiques. Parmi les personnes interrogées ayant mis en œuvre des mesures administratives et juridiques, 70% ont signalé avoir rencontré des difficultés de natures diverses.

Plus alarmant encore, seuls 12% des aidants déclarent bénéficier réellement d’aides à ce jour. Un nouveau défi à relever, aider ceux qui aident, « les invisibles », qui devient incontournable pour une société davantage inclusive et solidaire.

Pour plus d’informations sur les initiatives existantes, découvrez notre article Un petit tour d’actualités sur le sujet des aidants ? 

Tous nos articles sur les aidants.

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here