L’épargne à impact positif encore trop méconnu !

0
358

Du 30 septembre au 8 octobre 2021 s’est tenue La Semaine de la finance responsable. Lancée en 2010, et anciennement appelée « la Semaine de l’ISR », depuis 2016, elle intègre de plus en plus d’acteurs de la finance responsable, ce qui montre l’attrait et les évolutions du secteur sur le sujet. Pourtant, l’ISR (l’Investissement Socialement Responsable) est encore relativement méconnu du grand public, alors que les français n’ont jamais autant épargné.

L’épargne à impact positif, une démarche encore méconnue

Placée sous le Haut Patronage du Ministère de la Transition écologique et solidaire ainsi que celui du Ministère de l’Économie et des Finances, la semaine de la Finance responsable a pour objectif de faire connaitre au grand public l’épargne visant le développement d’une économie dite durable. Selon une enquête sur la finance responsable de Vigeo Eiris de 2020, 67% des personnes interrogées déclarent n’avoir jamais entendu parler de l’ISR et seulement 5% déclarent avoir déjà investi dans un fonds ISR.

Paradoxalement, les Français n’ont jamais autant épargné et n’ont jamais autant été préoccupé par les enjeux sociaux et environnementaux au sujet de leur épargne. En effet, la pollution, le changement climatique et la biodiversité sont les sujets environnementaux que les sondés veulent voir pris en compte de façon prioritaire dans leur épargne. Les sujets sociaux qui suscitent le plus d’intérêt sont l’emploi, le respect des droits humains et le bien-être au travail.

Ce paradoxe s’explique particulièrement par le manque d’informations sur le sujet. Seulement 5% déclarent que l’ISR a été proposé par leur conseiller financier. Pourtant, 64% des investisseurs individuels estiment qu’ils sont les mieux placés pour les informer sur les offres de produits ISR, loin devant leurs proches (10%) ou les pouvoirs publics (7%). Cela revient à dire que choix de placement est très fortement influencé par les conseils donnés dans les réseaux de distribution, et ces derniers ont encore des progrès à faire pour démocratiser l’ISR.

A regarder le 12/10 sur CGP TV “Conseiller efficacement la finance responsable”.

S’informer et échanger sur l’ISR, l’objectif premier de cette semaine.

La Semaine de la finance responsable est un évènement durant lequel les pouvoirs publics et de nombreux acteurs s’engagent pour développer la connaissance sur toutes les formes d’investissements qui visent des impacts positifs environnementaux, sociaux et qui prennent en compte les enjeux du développement durable.

Pour ce faire, différents événements sont organisés dans toute la France et sur internet, par des établissements financiers, des plateformes, des associations, des écoles et universités.

L’investissement et l’épargne à impact sont en plein essor, mais encore difficiles à saisir pour beaucoup de français particuliers ou professionnels. Afin de comprendre ces différentes possibilités, les événements s’articulaient sur des échanges pour présenter l’ISR, une réflexion sur les opportunités pour les entreprises et le rôle des distributeurs dans sa mise en place.

Ce fut également l’occasion de récompenser les chercheurs, étudiants et professeurs des grandes universités et grandes écoles pour leur recherche sur le thème Finance & Développement Durable, grâce au Prix Européen FIR-PRI « Finance & Développement Durable ». Enfin, à travers ces journées, on a découvert les labels qui permettent le bon fonctionnement et la bonne évolution de la finance responsable.

Voici les quatre labels accordés aux entreprises ou aux fonds d’investissement par rapport à leur engagement pour le développement durable :

Attribué au terme d’un processus strict mené par des organismes indépendants qui exige non seulement la transparence et la qualité de la gestion ISR mais qui demande aussi aux fonds de démontrer l’impact concret de leur gestion ISR sur l’environnement ou la société. 145 Sociétés de gestion sont à ce jour labellisées , ce qui représente des milliards d’euros en cours.

Un outil institué par le Ministère de la transition énergétique et solidaire, qui garantit la transparence et l’engagement environnemental des produits financiers. C’est un repère d’excellence et d’exigence de l’investissement vert, français, européen, ou de pays tiers, et qui permet de savoir si l’argent épargné est correctement investi dans des projets écologiques et énergétiques.

Le plus ancien des quatre labels, crée en 1997, il est attribué par un comité d’experts indépendants issus de la société civile. Il repose depuis sa création sur des critères de solidarité et de transparence. Il assure que les épargnes investies contribuent réellement au financement d’activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale et atteste donner une information fiable sur le produit labellisé et les activités soutenues.

Près de 150 placements labélisés à ce jour.

Ce label est délivré par le Comité Intersyndical de l’Epargne salariale et atteste que les gammes de fonds proposés dans le cadre du dispositif de l’épargne salariale intègrent des critères ESG dans leur gestion.

Il vise à orienter les fonds des salariés dans un sens conforme à leurs intérêts, à mieux sécuriser leurs placements et à influencer le comportement des entreprises en utilisant un effet de levier grâce aux sommes collectées.

Nos articles sur l’ISR.

Le 12/10 sur CGP TV “Conseiller efficacement la finance responsable”.

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here