Transition durable, les expertises à développer pour transformer son entreprise

0
578

AXA Climate et LittleBig Connection publient le livre blanc « Transition durable, les expertises à développer pour transformer son entreprise »

LittleBig Connection, leader des solutions innovantes dédiées au nouveau monde du travail, et la Climate School, l’entité de formation des salariés aux enjeux environnementaux d’AXA Climate, présentent leur livre Blanc Transition durable, les expertises à développer pour transformer son entreprise (télécharger ici).

Des témoignages pour mettre en lumière les métiers de la transition durable et inspirer les organisations

Ce recueil inédit s’adresse aux dirigeants, aux responsables de la transformation durable, RSE, Développement Durable, et plus largement à tous les acteurs qui souhaitent transformer durablement leur entreprise ou leur métier en prenant en compte les grands enjeux de durabilité qui s’imposent aux sociétés dans leur globalité, tels que les changements climatiques, la transition énergétique.

Il a été réalisé à partir des expertises respectives d’AXA Climate et de LittleBig Connection ainsi qu’au travers de 14 entretiens réalisés avec des professionnels acteurs de la transition durable, issus de tous les secteurs et opérant à tous les niveaux hiérarchiques. Derrière cette démarche empirique, une conviction : « Every job will be a green job », en français « Chaque emploi deviendra un emploi vert ». Autrement dit, la transformation durable des organisations sera globale et transverse.

Ce livre blanc poursuit un double objectif, à l’heure où l’écart se creuse[1] entre les besoins en main-d’œuvre compétente en développement durable et le nombre de personnes qualifiées disponibles :

  • D’abord, inspirer les organisations à se lancer ou à amplifier leur transition durable en leur donnant des preuves de son accessibilité par l’exemple de profils variés.
  • Ensuite, leur apporter des perspectives et des leviers d’actions concrets, pour les aider à construire de nouvelles stratégies métier, au service de leur transition durable.

Les professionnels interrogés livrent des témoignages sur leur perception de ces enjeux et la manière dont cette transition bouleverse le modèle d’affaire de leur entreprise. Selon eux, une démarche RSE apporte un avantage concurrentiel déterminant que ce soit vis-à-vis des financeurs, des consommateurs ou des futurs et actuels collaborateurs.  C’est même indispensable pour « maintenir la compétitivité de l’entreprise puisque la RSE devient un critère discriminant dans la plupart des appels d’offre », rappelle l’un d’entre eux.

Des responsables de la transition durable partagent leur vision de ce que représente leur nouvelle fonction au sein de l’entreprise. « Je résume mon métier à allumer une étincelle et entretenir la flamme », témoigne ainsi un directeur de la transition Écologique et Sociétale d’une enseigne de magasins discount. « Allumer une étincelle consiste à mettre toute l’entreprise en mouvement pour faire pivoter le business model. Entretenir la flamme revient à obtenir des indicateurs chiffrés et des chantiers de transformation clairement définis pour que le soufflé ne retombe pas. »

Parmi les bonnes pratiques partagées par ces professionnels : aligner les parties prenantes de l’entreprise autour de cet objectif de durabilité (grâce à une learning expedition, un atelier « fresque du climat »…) ; rassembler le plus vite possible des éléments chiffrés (car on ne progresse que sur ce que l’on mesure) ; co-construire des feuilles de route concrètes qui pourront être communiquées, suivies et dont les résultats seront partagés ; prendre la parole régulièrement en interne comme en externe pour expliquer les enjeux, les actions, les ambitions (via des rapports, des guides, des indicateurs…)…

De la même manière que la transition numérique a impacté tous les services d’une entreprise, la transition durable est loin de ne concerner que les seules directions RSE. Dans ce livre blanc, des professionnels partagent la manière dont cette transition a redéfini profondément leur métier. « De la promotion de la consommation de masse, nous devons passer à la promotion de comportements plus sobres et responsables pour tenter de répondre aux enjeux environnementaux », explique ainsi la directrice générale d’une régie publicitaire.

« C’est notre vision de et pour l’avenir qu’il est important de (re)définir, en adressant des sujets tels que le salaire universel ou comment repenser le capitalisme pour assurer une meilleure redistribution des richesses », estime le DRH d’une plateforme de conseil en relations clients.

Constance Névoret, CEO de LittleBig Connection, indique : « La question de l’impact suit un chemin qui en fera progressivement un élément essentiel de la stratégie des organisations. Nous vivons un changement de paradigme de même ampleur que la révolution numérique : pour limiter le coût de l’inaction en termes d’image de marque ou de relation avec les investisseurs, les entreprises doivent opérer leur propre transition et absorber les compétences vertes nécessaires à son déroulement, que ce soit en recrutant de nouveaux métiers ou en formant les talents en interne. Ce livre blanc offre un panorama destiné à les inspirer à se lancer dans ce défi que nous devons relever collectivement. »

Antoine Yeretzian, Directeur Développement & Partenariats pour AXA Climate, ajoute : « La mission de la Climate School est d’offrir à l’ensemble des collaborateurs les clefs pour comprendre et agir. Ce livre blanc, que nous sommes heureux de co-signer, illustre une de nos convictions fortes : la redirection écologique ne peut réussir qu’en faisant évoluer l’ensemble des métiers d’une organisation. Une approche globale, au cœur de notre Climate School, que l’on retrouve au travers de chacun des témoignages du livre blanc. »

Une première partie consacrée aux professionnels aux métiers inédits

Dans la première partie du livre blanc, six professionnels se prêtent au jeu de l’interview pour présenter leurs parcours et surtout leurs métiers actuels qui ont émergé il y a peu en réponse aux enjeux sociétaux :

  • Stéphane Belot, directeur de la transition écologique et solidaire chez Electro Depot,
  • Anne Désormais , responsable reporting extra-financier chez Decathlon,
  • Jean-Sébastien Tronchon, Accompagnateur en transition de modèles économiques soutenables / Référent Immaterra Hauts-De-France,
  • Anaïs Therond, responsable biodiversité en mission à la MAIF,
  • Marie Garnier, Directrice développement durable et qualité de Métro,
  • et Pierre-Olivier Brodeur, responsable décarbonation à la Banque de développement du Canada.

Une deuxième partie dédiée aux professionnels dont les fonctions s’adaptent aux nécessités de la transformation durable

Huit acteurs aux métiers déjà existants et en pleine transformation partagent leur vision de l’évolution de leur métier et sa traduction concrète dans leur quotidien :

  • Valérie Decamp, directrice générale de Médiatransports,
  • Céline Lescop, responsable de la durabilité numérique et architecte de données chez AXA Group Operations,
  • Xavier Molinié, directeur Ressources Humaines chez Critizr,
  • Delphine Gilet, directrice des achats responsables chez Epsa,
  • Pierre Lemaire, leader service après-vente chez ADEO,
  • Géraldine Gouges, responsable des investissements responsables chez Rothschild & co,
  • Guillaume Bouny, responsable du management des risques en entreprise chez Worldline, et Séverine Dubois, Directrice RSE, formation et communication au sein de la Direction Achats

[1]Source : selon le rapport LinkedIn Green Jobs, les emplois verts ont augmenté à un taux annuel de 8 % entre 2015 et 2021, tandis que le vivier de talents n’a augmenté que de 6 %

Selon CP

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P