62% des Français trouvent leur assurance trop chère !

0
406

Commandée par la néo-assurance multiservices Leocare, une nouvelle étude[1] sur l’assurance et le pouvoir d’achat illustre les relations plutôt contrastées voire difficiles qu’entretiennent les Français avec leurs assureurs, et surtout leurs tarifs : « les dépenses d’assurance représentent chaque année une part importante du budget des Français », sachant que le montant des assurances est « en augmentation continue depuis une dizaine d’années. »

Chiffres et éléments-clés de l’étude

  • les assurances auto et habitation ont vu leurs prix augmenter de respectivement 16% et 33% sur la dernière décennie
  • les dépenses d’assurances auto et habitation s’élèvent en moyenne à 1800 € par an
  • 62% des Français trouvent leur assurance « trop chère », en particulier l’assurance automobile, pointée du doigt par 67% des personnes interrogées. L’assurance habitation est jugée trop chère à 56%. Cet avis sur les prix est partagé par toutes les tranches d’âge, même s’il est davantage marqué chez les plus jeunes (18-34 ans)
  • 1 Français sur 4 serait prêt à se séparer de son véhicule et déménager « pour payer moins cher son assurance ». Sur ce point en revanche, l’étude relève « une fracture générationnelle nette entre d’un côté les 18-34 ans, chez qui ce pourcentage atteint 40%, et de l’autre côté les plus de 50 ans, chez qui il n’est qu’à 20%. » Ces différences s’expliquent notamment par le fait que « les jeunes constituent la tranche de la population la plus affectée par les problèmes de pouvoir d’achat, voire de pauvreté, mais ce sont eux également qui assument les tarifs d’assurance auto les plus élevés. »
  • Des écarts très forts sont aussi constatés entre régions : « 33% des habitants de la région parisienne pourraient envisager de déménager et/ou d’abandonner leur voiture pour faire des économies d’assurances, contre 25% des habitants du Nord et 28% des habitants du Sud. » En effet, l’Ile-de-France est la région « la plus chère pour assurer son logement comme son auto. »
  • 27% des Français seraient prêts à « ne plus s’assurer pour réaliser des économies ». Ce chiffre grimpe à 36% chez les 18-34 ans.

Ainsi l’assureur Leocare conclut la présentation de son étude par un constat plutôt alarmant : « Dans un contexte social et économique qui ne cesse de se tendre, il est assez inquiétant de noter que nombreux sont ceux qui seraient prêts à prendre des risques en ne s’assurant plus, afin de regagner un peu de pouvoir d’achat. »

[1] Etude menée auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 à 65 ans (3 catégories : 18-34 ans, 35-49 ans, 50-65 ans). Les données ont été recueillies au moyen d’un questionnaire anonyme (5 questions en ligne du 13 au 20 septembre 2022).

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P