Philippines : Igloo assure et booste les insurtechs

0
371

Les entreprises financières contribuent à accroître la pénétration de l’assurance aux Philippines grâce à des produits de microassurance proposés par des canaux en ligne ou des insurtechs.

Igloo, l’insurtech pour tous

Mario Berta, directeur national de la société Igloo, a récemment déclaré dans un webinaire qu’il offre principalement une couverture d’assurance granulaire par le biais de ses partenaires de plateforme de distribution, comme GCash, Etiqa Life & General Assurance Philippines, Shopee, Foodpanda et Cashalo.

L’insurtech Igloo n’est pas réellement une compagnie d’assurances. Elle travaille en partenariat avec des compagnies en obtenant des produits qu’elles ont déjà conçus, en les numérisant, en les téléchargeant dans son système, puis en se connectant au marché du commerce électronique et en distribuant le produit en ligne.

Par exemple, tout ce qui est acheté chez Shopee est assuré par Igloo. À la caisse, au moment de régler, un message apparaît et propose de souscrire une assurance.

Mario Berta a déclaré que les insurtechs doivent continuer d’être développées, car cela peut augmenter la pénétration de l’assurance aux Philippines.

La microassurance, premier objectif

En outre, il trouve également qu’il est intéressant de noter que ce pays a obtenu un score très faible en matière de pénétration de l’assurance classique, mais élevé en ce qui concerne la microassurance. Le travail de son équipe et de lui-même consiste à améliorer ce dernier point.

En effet, il y a un écart dans l’inclusion financière, avec 63 % des Philippins n’ayant pas accès à des comptes bancaires. C’est l’un des plus grands défis, selon Neil Trinidad, vice-président de GCash. Sur les 63 %, 26 % n’ont même pas accès à des banques physiques et seuls 3 % ont une assurance.

Le président d’Etiqa, Rico Bautista, aussi président de la Philippine Life Insurance Association (PLIA), a énoncé que l’insurtech est un moyen efficace de présenter des produits assurantiels aux consommateurs, car la plupart ont des téléphones portables et une connexion internet.

Des points positifs non négligeables

L’industrie de l’insurtech présente plusieurs avantages, à commencer par la capacité à fournir des informations en temps réel, à présenter des coûts faibles de développement et à profiter d’une meilleure efficacité des délais de mise sur le marché.

Rico Bautista a ajouté que le marché local de l’assurance a été lent à adopter l’insurtech en raison des moyens traditionnels établis dans lesquels les sociétés ont massivement investi.

La microassurance pour certains produits, tels que les téléphones portables, que certains Philippins considèrent comme un investissement, attire également les clients.

Le président d’Etiqa conclut sur le fait de s’assurer qu’ils sont en mesure de protéger cet investissement en échange d’une modique somme. La société envisage aussi d’apporter l’insurtech à davantage de marchés. Affaire à suivre donc.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P