Bien-être au travail : enjeu essentiel pour l’assurance

0
548

Si le travail est l’une des choses qui prend le plus de place dans notre vie, autant s’y épanouir. Qu’ils s’agissent de sociétés du secteur de l’assurance, ou d’autres entreprises de manière générale, elles redoublent d’efforts afin de satisfaire le bien-être de leurs collaborateurs ou encore d’inclure des technologies dans l’environnement de travail.

Apprécier ce que l’on fait au quotidien, être organisé, se créer un réseau, mettre en avant ses points forts, sont autant de critères qu’il faudrait savoir mettre à bien dans son environnement professionnel. Aujourd’hui, nous passons la plus grande partie de nos journées au travail. Raison pour laquelle les employeurs des sociétés d’assurances requestionnent leur environnement, notamment dans un contexte de Guerre des talents.

Le bien-être au travail, dans le secteur de l’assurance

Dans le secteur de l’assurance, la façon de travailler prend une autre tournure. C’est en tout cas ce qu’ont constaté Karine Goemaere, DRH ad interim et Mélanie Tanghe, Directrice Talent (Acquisition & Management), Marque Employeur & RH réseaux de distribution – Swiss Life. Le télétravail prend, par exemple, aujourd’hui tout son sens. « Avènement du télétravail, meilleur équilibre vie pro/vie perso, nouveaux modes et espaces de travail repensés… Il y a eu un changement de paradigme avec l’arrivée massive du télétravail qui offre aux collaborateurs davantage de flexibilité, d’autonomie et de responsabilisation. »

La pandémie Covid-19 a fait exploser ce système. Le monde économique a découvert que des métiers jugés non « télétravaillables » pouvaient être assurés à distance de façon très qualitative.

En parallèle, apparaissent d’autres nouvelles organisations, notamment le flex office par lequel le salarié ne dispose plus d’un poste dédié, mais a accès à différentes typologies de postes en fonction de ses tâches et de ses envies. C’est ce qu’a par exemple mis en place Philippe Saby, Directeur général de Solly Azar « Sur chacun de nos sites, nous organisons des lieux de travail avec des espaces en flex office et des espaces collectifs de travail mais aussi des bulles de confidentialité. On rénove le bureau tel qu’il existait avant. Quand nous sommes au bureau, nous venons chercher autre chose que ce que l’on fait en télétravail. »

Les « wearables »

En dehors de ces réadaptations d’environnement, l’usage des technologies peut aussi faire évoluer le bien-être des travailleurs. Aujourd’hui, on constate un intérêt croissant pour les technologies portables (« wearables ») dans différents types d’entreprises.

En témoigne Fitbit, technologie utilisée dans certaines d’entre-elles. Il s’agit d’une montre connectée qui détecte si vous passez trop souvent dans la zone orange ou rouge de votre stress. Dès lors, vous recevez une alerte.

Le bureau conseil BDO tente également l’expérience de Biorics, qui analyse les sautes d’humeur de ses collaborateurs.

L’ambition des employeurs qui souhaitent introduire ces «wearables», proposant de nombreuses données, est louable. Malgré tout, il est encore aujourd’hui compliqué de tirer des conclusions sur ces dispositifs.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P