AXA Climate protège la barrière de corail

0
449

Assurance paramétrique : AXA Climate protège la barrière de corail mésoaméricaine contre les catastrophes naturelles

AXA Climate et Munich Re ont été sélectionnés pour la souscription du programme d’assurance paramétrique du fonds Mesoamerican Reef, à la suite d’un appel d’offres organisé par WTW.

Les fonds Mesoamerican Reef (MAR) et InsuResilience Solutions, ainsi que WTW ont annoncé la sélection de Munich Re et d’AXA Climate pour le programme d’assurance MAR, un pilier central de l’initiative « Reef Rescue » (sauvetage des récifs) du fonds MAR.

À l’aide d’un modèle innovant conçu par WTW, qui mesure la relation entre les niveaux d’intensité des ouragans et les dommages subis par les récifs, le programme MAR utilise une assurance paramétrique contre les ouragans[1], avec des délais de paiement brefs, pour financer une restauration rapide du récif de 1 000 km gravement menacé.

Le succès rencontré au cours de sa première année d’existence a permis d’étendre considérablement ce programme afin de couvrir d’autres sites de récifs coralliens menacés dans la partie sud des MAR, notamment les îles Bay au Honduras. La zone de récifs désormais assurée représente l’équivalent de 73 570 terrains de football. Lors de son lancement en 2021, le programme visait initialement quatre sites bénéficiant d’un statut protégé – Banco Chinchorro, Arrecifes de Xcalak, Hol Chan et Turneffe Atoll.

À l’issue d’un appel d’offres mené par les spécialistes de la conception paramétrique et du courtage de WTW, AXA Climate et Munich Re ont été sélectionnés en raison de leur engagement à protéger la nature, de leur expertise en matière d’assurance paramétrique impliquant des parties prenantes publiques et privées, et de leurs tarifs compétitifs, proposant ainsi la meilleure offre pour le Fonds MAR et les communautés côtières vulnérables qu’il protège.

August Pröbstl, responsable mondial de la division de Munich Re pour le transfert de risques non traditionnels, a déclaré :  » La protection des ressources marines fait explicitement l’objet du 14e objectif de développement durable. L’ambition de Munich Re est de montrer comment l’assurance peut contribuer à ces objectifs, tout en favorisant l’innovation et en permettant le développement d’une économie durable. Le programme d’assurance MAR est une étape importante et nous sommes fiers de contribuer à cette solution pionnière pour la protection des récifs coralliens. « 

Antoine Denoix, directeur général d’AXA Climate, a déclaré : « Le développement de ce produit innovant d’assurance à impact est l’exemple parfait d’un effort international coordonné et réussi pour préserver les habitats les plus importants des océans. Voilà l’économie bleue dont nous avons besoin, une économie capable de renforcer la résilience des côtes et d’intégrer les communautés locales. »

Écosystème d’une importance vitale qui s’étend le long des côtes du Mexique, du Belize, du Guatemala et du Honduras, les MAR constituent le plus grand système récifal des Amériques. La Banque interaméricaine de développement estime qu’elles fournissent, chaque année, des services d’une valeur de 183 millions de dollars pour la pêche, de 3,9 milliards de dollars pour le tourisme et de 438 millions de dollars pour la protection des côtes.

L’un des principaux objectifs de l’initiative est d’améliorer de manière significative la résilience économique et climatique de près de 2 millions de personnes. Ces dernières pourraient voir leur exposition au risque océanique réduite grâce à ce dispositif – avec une protection côtière accrue et un rétablissement des services fournis par les récifs et des moyens de subsistance.

Rowan Douglas, responsable du pôle climat et résilience chez WTW, a déclaré : « Ce programme constitue une avancée essentielle dans l’élaboration de stratégies globales de gestion des risques pour l’ensemble du MAR, ainsi que pour d’autres récifs dans le monde – et illustre véritablement le potentiel de l’innovation financière pour renforcer la résilience des communautés côtières qui s’adaptent au changement climatique. »

María José González, directrice exécutive du fonds MAR, a déclaré : « L’assurance est un important instrument de gestion des risques qui fournira des fonds immédiats pour réparer les dommages causés par les ouragans aux récifs, contribuant ainsi à leur survie, à leur rétablissement et à la pérennité des services qu’ils rendent. Le fonds MAR et son partenaire, WTW, en collaboration avec les autorités des MAR, continuent à mettre en œuvre le programme d’assurance, prouvant ainsi à un nombre croissant de parties prenantes que la nature et le financement des interventions d’urgence pour la restauration des récifs ne peuvent être négligés. »

Le programme d’assurance du récif mésoaméricain, cofinancé et mis en œuvre par WTW et le Fonds MAR, est la première collaboration multinationale à concevoir et à mettre en œuvre une assurance paramétrique couvrant le risque d’ouragan pour le récif mésoaméricain. Le développement de ce programme innovant a été rendu possible grâce au financement du Fonds InsuRésilience Solutions, en s’appuyant sur le soutien initial de Global Affairs Canada via l’Ocean Risk and Resilience Action Alliance.

[1] L’indemnisation est déclenchée dès que l’ouragan est constaté dans un bulletin météo.

Selon CP

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P