Assurance : les chiffres « Mixité et diversité » dévoilés

0
268

L’édition 2022 du rapport Mixité et diversité dans les sociétés d’assurances, de l’Observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance (OEMA) et France Assureurs, vient d’être rendu public.

Ces données, datant de l’année 2020, font état de l’évolution des diversités au sein du secteur de l’assurance.   

Depuis plusieurs années, le rapport « Mixité et diversité dans les sociétés d’assurances » consiste à informer de la situation de la mixité et de la diversité dans la branche assurance. Il vient donner des chiffres relatifs à la présence des femmes, des seniors, des jeunes, ou encore des personnes en situation de handicap au sein des entreprises du secteur.

Quid de la place des femmes et de leur rémunération ?

En 2020, selon les domaines de métiers, la part de femmes est variable, comme l’atteste l’étude. On retrouve 75 % de femmes dans les ressources humaines, 72,5 % de femmes en communication et conception multimédia. En revanche, le chiffre est moins important lorsqu’il s’agit de direction de l’entreprise ou de centre de profit (34,4 %).

Côté télétravail, 56,5 % de femmes ont eu recours à ce système en 2020, alors que pour le présentiel, le chiffre atteint 43,5 %. Un résultat qui semble associé à l’épidémie de Covid 19, qui débutait cette année-là.

S’agissant de leur salaire, au 31 décembre 2020, la rémunération moyenne perçue des hommes est supérieure de 6,5% par rapport à celle des femmes parmi le personnel administratif.

Dans les métiers de l’inspection d’assurance, la rémunération moyenne perçue des hommes inspecteurs est supérieure de 16,2% à celle des femmes de même statut. Pour les salariés commerciaux, elle est supérieure de 13,0% par rapport à celle des femmes.

Jeunes, séniors et personnes en situation de handicap

Les seniors de plus de 55 ans peuvent rencontrer des difficultés importantes sur le marché du travail. En 2020, ils sont 35,3 % dans l’environnement de travail et l’appui aux équipes, 19,6% dans les ressources humaines ou encore 9,5 % dans la gestion des actifs.

Notons qu’en 2020, la part des séniors parmi les nouveaux entrants est seulement de 1,4 % seulement.

Du côté des plus jeunes de moins de 30 ans ils sont 35 % dans la distribution et le développement commercial, mais inexistants lorsqu’il s’agit de la direction de l’entreprise.

Par rapport à 2014 ou ils étaient 58,5 % parmi les nouveaux entrants, en 2020, le chiffre atteint 53, 9 %.

Toujours en 2020, les personnes en situation de handicap étaient 35, 5 % à travailler dans la distribution et le développement commercial, ou encore 12,9 % dans l’environnement de travail et appui aux équipes.

Aussi, la part de personne en situation de handicap dans le secteur a baissée entre 2015 (2 %) et 2020 (1,3 %).

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P