Entretien avec Nicolas Serceau

0
263

Nicolas Serceau, Co-fondateur et Chief Marketing Officer – Moonshot Insurance dans le cadre du #3 magazine* “Dessine-moi l’assurance ” répond à nos questions.

L’assurance contextuelle est arrivée en France il y a quelques années ? Késako ? Est-ce dans le périmètre de l’assurance affinitaire ?

Moonshot Insurance est le pionnier de ce modèle en Europe. Très populaire en Asie, nous nous y sommes intéressés dès l’origine de notre aventure. La contextualisation ouvre des perspectives d’anticipation des risques et permet de pousser le bon produit à la bonne personne et au bon moment en se basant sur des référentiels de données.

Nous sommes en capacité de concevoir des protections bâties spécifiquement pour chaque nouvel usage et habitude de consommation. Cela va du 100% digital à l’impératif d’instantanéité en passant par le 0 justificatif ! Ce modèle que nous continuons de développer n’a finalement pas de limites.

Des solutions avec une vraie compréhension des enjeux du secteur de l’événementiel, du voyage, du paiement notamment, ou plus récemment sur des enjeux de société avec des solutions dans la lutte contre le cyber-harcèlement ou dans l’utilisation de mobilités douces. L’assurance contextuelle s’inscrit dans la continuité de l’assurance affinitaire avec de la transparence et de l’instantanéité.

Assurance contextuelle, assurance embarquée, assurance affinitaire,… on a du mal à suivre…. ?

L’assurance contextuelle remodèle l’assurance embarquée : intuitive et pertinente, en s’appuyant sur les datas. L’aspect contextuel est un élément clé de l’assurance affinitaire qui devient rassurante et source de satisfaction client.

La crise a accéléré des tendances de fond déjà bien en marche : +30% de croissance pour le e-commerce en 2021, l’explosion des modes de consommation numériques et l’essor de la tech ont redistribué les cartes et forcé le monde de l’assurance à revoir ses modes de distribution, mais aussi les produits en eux-mêmes. L’assurance contextuelle étend la vision de l’innovation de l’assurance embarquée.

La contextualisation des couvertures d’assurance est difficilement compréhensible par le grand public. Non ?

L’assurance est complexe pour la plupart des gens. L’assurance contextuelle apporte de la transparence dans nos offres. Le concept reprend toutes les demandes des consommateurs en matière de simplicité des offres, de consommation à l’usage, de mobilité et de personnalisation.

L’assurance devient un produit comme un autre. Il s’achète et s’utilise au besoin et se rend utile grâce à des indemnisations automatisées, la protection prend tout son sens et redevient pertinente mais surtout intuitive puisqu’elle s’associe parfaitement au produit/service qu’elle accompagne. Nous simplifions ainsi la promesse client.

Quel est le positionnement de l’assurance contextuelle en France ? Où la trouve-t-on ?

L’application de l’assurance contextuelle est très vaste mais globalement lorsqu’il y a un service ou un produit qui nécessite une protection, nous pouvons l’assurer de manière innovante.

Cela représente quoi en termes d’encaissement pour ce type de garanties, en France, à l’étranger ? et dans les années à venir ?

Le marché de l’assurance embarquée représentera d’ici 2030 plus de $700 milliards en assurance dommages uniquement soit 25% du marché total mondial (Simon Torrance, 2021) sur des géographies fortes comme la Chine, les États-Unis et le Canada puis l’Europe. En France, on l’estime entre €3-5 milliards.

L’adoption par les marchés de l’assurance contextuelle est progressive et inégale selon les secteurs. Elle se fait plus rapidement et naturellement sur les nouveaux segments de marchés comme le cyber ou la mobilité. Sur les segments de marché les mieux établis c’est via de nouveaux entrants que la transformation se fait notamment dans l’industrie financière avec les néo acteurs du paiement et les néo banques mais aussi dans le E-commerce.

Une condition préalable à la pénétration de l’assurance contextuelle est la disponibilité de la donnée. Là où il y a de l’open data accessible, l’assurance contextuelle se développe : le voyage, l’entertainment et la mobilité sont les mieux positionnés. L’assurance embarquée va jouer un rôle déterminant dans l’écart de protection puisqu’elle tend à devenir de plus en plus abordable, pertinente et personnalisé au besoin et au moment où le consommateur le désire. Elle répond à de nombreuses problématiques d’offre et de demande et pourrait servir de catalyseur à une transformation plus large du modèle commercial du secteur (Op. Cit.).

Quelles applications à l’étranger que nous n’ayons pas encore vues en France ?

Le marché asiatique est très en avance avec des écosystèmes déployés autour de la famille, du bien-être et de la mobilité et des protections complètement intégrées comme Ping’an en Chine qui a développé un écosystème complet sur le bien-être par exemple et y propose ses offres d’assurance-santé.

Le marché américain a également quelques années d’avance sur l’Europe, on observe des innovations avec des modèles d’assurance intégrés, 100% digitaux, comme Lemonade sur de la MRH puis sur de la santé et de la santé animale. Un modèle que la tech française commence à vouloir reproduire à petite échelle sur des verticales unique à l’image de Doctolib sur la santé par exemple. Nous assistons à l’avènement des super-app sur ce type de géographies qui reposent sur des écosystèmes foncièrement opposés au nôtre.

L’assurance contextuelle a-t-elle des limites ?

Pas sur l’étendue des protections qu’elle peut proposer et à qui nous pouvons les adresser. Elle permet par exemple de proposer des solutions inédites comme un report de match ou rembourser un co-voiturage qui n’a pas pu avoir lieu. Elle peut protéger tous les moments de vie. De notre côté, nous l’avons structuré autour de l’anticipation du sinistre et de l’instantanéité de l’indemnisation le cas échéant ce qui permet même de faire face, avec beaucoup d’impact, à certaines problématiques sociales ou environnementale.

Quels sont les grands enjeux sur ce sujet pour Moonshot Insurance ?

Maintenir le développement de nos gammes de produits et d’étendre nos solutions à d’autres approches. Avec nos quatre victoires aux Trophées de l’Assurance pour nos deux récentes innovations, nous aimerions concentrer nos efforts à faire grandir ces gammes autour de la prévention des risques cyber (e-réputation…) et de la mobilité. Moonshot Insurance évolue avec les consommateurs et pense l’assurance de demain, nous nous devons d’adresser tous types de risques, même les moins traditionnels pour des solutions adaptées au monde qui change. Nous voulons proposer davantage de protections “avant-gardistes” mais sans rogner sur la simplicité et l’efficacité, en poursuivant et approfondissant nos travaux sur la data et le pricing paramétrique pour adresser des nouveaux facteurs de risques comme la santé par exemple.

Pour conclure ?

La digitalisation, l’expérience client et la personnalisation vont devenir des impératifs fondamentaux de la transformation de l’assurance traditionnelle vers un modèle plus pertinent, à l’écoute constante du marché. Dans les prochaines années nous allons continuer d’adapter nos offres pour accompagner et soutenir nos partenaires.

*ITW du magazine « Dessine-moi l’Assurance », production Vovoxx, en Décembre 2021, que vous pouvez télécharger gratuitement et sans laisser de datas. Le #4 de ce magazine est prévu pour Mai/Juin 2022.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P