Portrait : Thierry Suin, Président de Réussir

0
1402
Thierry Suin est Président de l’Union Professionnelle des Agents Généraux des Sociétés – groupe AXA. Dans le cadre du #3 magazine* “ Dessine-moi l’assurance ” répond à nos questions.
Thierry Suin, vous êtes Président depuis Octobre 2019, de l’Union Professionnelle des Agents Généraux des Sociétés du groupe AXA. Sa vocation est de défendre les intérêts des Agents Généraux AXA et de leurs collaborateurs. Il n’est pas l’heure du bilan, mais pouvez-vous faire une synthèse de ces 2 années, probablement rythmées et impactées par la crise sanitaire ?

Nous avons effectivement vécu deux années de mandat compliquées, 5 mois après la prise de fonction, la crise du Covid a perturbé notre projet politique. Nous avons dû faire face à 3 situations inédites :

  • Une crise sanitaire
  • Une crise économique
  • Une crise d’image

Les agences Axa ont particulièrement bien résisté pendant cette crise sanitaire et après quelques mois de recul, la décision de conserver les Agences ouvertes au téléphone et au mail a permis de conserver le lien de proximité souhaité par nos clients. Les moyens informatiques de Télétravail mis à disposition par Axa France ont été également rapides et efficaces pour répondre présent.

Pour ce qui concerne la crise économique, nous avons en agence, adapté en concertation avec Axa France, un grand nombre de mesures collectives et individuelles principalement pour les professionnels et les entreprises les plus impactées. Elles ont toutes été appliquées avec discernement par les Agents Généraux.

La proximité et le visage humain de l’assurance que nous représentons ont permis de contenir la crise d’image que notre profession a subi de plein fouet. Les 3000 Agents Généraux et les 10 000 collaborateurs d’Agence ont été de formidables pare feu de la Marque Axa pendant les 18 derniers mois écoulés. Nous avons délibérément choisi l’unité avec la Marque Axa dans l’intérêt de nos clients.

Avez-vous un souvenir particulièrement marquant sur ces 2 premières années de votre Présidence ?

La décision de laisser les agences ouvertes au public fut compliquée, et la nuit du premier confinement interminable !

Pouvez-vous revenir sur le rôle précis du Président d’un syndicat d’agent ? En particulier celui de Réussir ?

Pour ma part, je vois deux rôles majeurs :

  • La protection individuelle et collective des femmes et des hommes adhérents de notre organisation.
  • La consolidation du modèle d’exercice des Agents Généraux Axa

Et quatre valeurs majeures :

  • Ne pas abandonner la relation client
  • Ne pas brader notre Mandat
  • Ne pas renoncer à notre rémunération
  • Ne pas perdre notre indépendance

Ainsi que quatre priorités :

  • Installer durablement les Agents Généraux dans le monde numérique et choisir de rester acteur de la relation client
  • Moderniser nos organisations d’agences et nos outils
  • Gagner en professionnalisme et en expertise pour
    affirmer notre indépendance et ainsi valoriser notre modèle économique.
  • Préserver la diversité de nos agences qui fait la richesse de notre modèle.

Notre fil conducteur reste le Livre blanc que nous avons signé avec Axa, complété par les protocoles que nous signons régulièrement afin de consolider notre modèle d’exercice et toujours en cohérence avec nos valeurs et nos priorités.

Vous êtes bien sûr, agent général (établi à Soissons et Villers-Cotterets ). Entre votre métier et votre fonction à Réussir, comment se décompose votre organisation ? une semaine type ?

Chaque semaine 2 ou 3 journées, selon l’actualité, sont consacrées à Réussir, décomposées en réunions présentielles sur Paris avec les membres du bureau National et/ou du Conseil Exécutif et/ou Axa France, sans compter les mails, les Teams et le téléphone. Le reste de la semaine est consacré aux agences et aux clients. Je suis également associé, ce qui est de mon point de vue fondamental pour l’exercice de mes fonctions.

Quels sont aujourd’hui, pour l’année de présidence à venir vos chantiers majeurs ?

L’actualité du moment reste le Congrès de Réussir les 25 et 26 Novembre sur Paris (NDLR : ITW effectué avant le congrès) où nous avons développé les projets 2021 et 2022 qui iront au-delà des priorités décrites au préalable, avec :

  • Une ambition commune sur le Grenelle du Client afin d’améliorer la satisfaction de nos clients à toutes les étapes de sa relation avec son assureur (Agent et Compagnie)
  • Une approche différenciante autour de la prévention et la RSE
  • Des solutions autour du volet RH (recrutement et gestion des collaborateurs(trices), et développement d’une marque employeur.
  • Faciliter la réussite des nouveaux agents via le tutorat la formation, le partage d’expérience etc…
  • La simplification de la communication avec tout d’abord le lancement récent du nouveau site de Réussir.

Notre magazine, « Dessine-moi l’Assurance », essaye de tracer les principaux contours de l’évolution, la transformation du secteur de l’assurance vue par des personnalités. En tant que Président de l’Union Professionnelle des Agents Généraux du groupe AXA, comment voyez-vous l’avenir du métier d’agent général ? Si vous-deviez dessiner les contours de l’agent général de demain ?

Je suis sincèrement convaincu que la crise passée a conforté le modèle de distribution des Agents Généraux Axa. Notre proximité, notre conseil, et la relation humaine privilégiée que nous avons avec nos assurés est essentielle au quotidien et déterminante en cas de crise.

Il est essentiel également de renforcer notre expertise sur les marchés de spécialités mais également de conserver notre aptitude « Généraliste ». En effet la possibilité comme nous l’avons chez Axa de pouvoir souscrire sur quasiment tous les marchés, et toutes les branches est une chance, l’hyper spécialisation reste dangereuse pour nos comptes de résultats. L’expertise doit également maintenir le niveau de compétence en sinistre pour consolider l’après-vente et la promesse client réalisée à la souscription.

Nous ne sommes plus jugés que sur le prix, mais sur la qualité du conseil à chaque étape de la relation client et sur l’accompagnement en cas de sinistre.

Enfin, la cohabitation entre l’agence physique et virtuelle va s’accentuer ; 3 clients sur 4 ont initié un parcours web avant de souscrire en agence.

Pour conclure, notre métier a toujours un bel avenir et nous adapterons notre modèle de distribution aux choix du client, car au bout du bout, c’est toujours le client qui décide.

*ITW du magazine « Dessine-moi l’Assurance », production Vovoxx, en Décembre 2021, que vous pouvez télécharger gratuitement et sans laisser de datas. Le #4 de ce magazine est prévu pour Mai/Juin 2022.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P