« Mais la nature est là, qui t’invite et qui t’aime » – les dirigeants français réexaminent leur bien-être après la pandémie

0
703
Qu’il s’agisse de passer plus de temps dans la nature ou d’augmenter leur activité physique, Anthony Cabrelli, Directeur Général de l’assureur premium Bupa Global, explique comment les décideurs français se remettent sur les rails en matière de santé et de bien-être à la suite de la pandémie.

Le COVID-19 a presque tout changé dans notre façon de travailler. La transition vers le télétravail a bouleversé notre vie quotidienne, et une économie fragile, tant au niveau national qu’international, a créé une incertitude sans précédent.

L’impact de la pandémie devrait se faire sentir pendant un certain temps encore, et notamment en ce qui concerne notre santé mentale et physique. La route est encore longue, mais l’annonce récente du gouvernement français de rembourser les rendez-vous avec des psychologues pour tous l’année prochaine montre que la santé mentale est prise au sérieux, ce qui ne peut être qu’une bonne chose.

Nous avons récemment publié les résultats de notre deuxième Executive WellBeing Index, une étude annuelle qui explore les questions de santé et de bien-être des dirigeants dans leurs vies privée et professionnelle. Ce rapport a dressé un tableau inquiétant de la situation en France, où près de neuf décideurs sur dix (88%) ont ressenti des symptômes de mauvaise santé mentale au cours des 12 derniers mois, soit une augmentation de près d’un cinquième (18%) par rapport à l’année précédente.

Plus préoccupant encore, plus d’un dirigeant français sur dix (13%) a déclaré avoir pensé à se faire du mal ou à en faire à d’autres, un symptôme non signalé dans le rapport de l’année dernière. Près d’un sur trois (31%) a également souffert d’épuisement mental ou de burnout, la France enregistrant la deuxième plus forte incidence de ce phénomène dans le monde.

Ces chiffres montrent les défis extraordinaires, et auparavant inimaginables, que la pandémie a posé à la santé mentale.  Mais cette crise a également mis en évidence notre résilience et notre capacité d’adaptation, ainsi que les avantages qui peuvent découler d’un changement.

Prendre soin de soi de manière proactive

La pandémie a été un signal d’alarme à bien des égards ; la priorité accordée à la santé, ainsi que l’adoption de mesures préventives pour l’avenir, sont plus que jamais à l’ordre du jour.

Pour les décideurs français, cela s’est traduit par une prise en main proactive face aux problèmes de santé. L’Index montre qu’un nombre croissant de cadres, au cours de l’année dernière, ont cherché un soutien, que ce soit auprès de professionnels de la santé ou d’assureurs santé. Les dirigeants français sont également devenus plus conscients quant à l’importance de la prise en charge personnelle et des mesures à prendre pour prévenir les problèmes de santé.

Notre Index a révélé que l’écrasante majorité (99%) des top managers français prévoyent d’apporter des changements positifs à long terme à leur mode de vie, les objectifs les plus courants étant de perdre du poids (34%) et de faire plus d’exercice (31%).

Parmi les autres changements proactifs de leur mode de vie figurent le fait de passer plus de temps avec leurs amis et leur famille, de mettre davantage l’accent sur la prévention en matière de santé, de consacrer plus de temps à la méditation et à la pleine conscience et de privilégier un équilibre plus positif entre vie professionnelle et vie privée.

Il est intéressant de noter une autre stratégie d’adaptation signalée par les dirigeants français : passer du temps dans la nature. L’Index a révélé qu’un quart (25%) d’entre eux passent du temps dans la nature au moins quatre à cinq fois par semaine, et qu’un sur quatre considère cette activité comme l’un des facteurs les plus importants de son bien-être personnel.

Soutien professionnel

Les décideurs français cherchent également à utiliser leur assurance santé dans le suivi de leur bien-être post-pandémie, et notre étude a révélé que les managers s’attendent de plus en plus à ce que leur assurance santé soit une vraie valeur ajoutée.

Dans l’Index, nous avons demandé aux personnes interrogées de désigner les services que leur compagnie d’assurance devait fournir pour favoriser leur bien-être. La prévention des maladies est l’aspect le plus apprécié, les sondés souhaitant également que les assureurs incluent des outils de mesure du bien-être et offrent des conseils sur la prévention des maladies.

Les cadres supérieurs français faisant état de niveaux d’épuisement et de burnout aussi élevés, l’adoption d’habitudes de bien-être les maintenant en forme aussi bien sur le plan émotionnel que physique devient vital pour l’avenir. Bien que nous puissions espérer voir la lumière au bout du tunnel en ce qui concerne la pandémie, nous ne savons pas si – ou quand – une situation similaire se reproduira.

En tant qu’assureur santé premium, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir la santé et le bien-être des hauts dirigeants, en améliorant leur résistance physique et mentale, dans l’intérêt de leurs entreprises, de leurs employés et de leur famille.

Une tribune libre d’Anthony Cabrelli, Directeur Général premium Bupa Global

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P