Home Signature Téléconsultation : « nous pouvons l’utiliser comme outil de conquête pour les 31-50...

Téléconsultation : « nous pouvons l’utiliser comme outil de conquête pour les 31-50 ans »

Tout comme le télétravail, la téléconsultation médicale avait du mal à percer en France. La téléconsultation n’avait jamais vraiment rencontré le succès. Les téléconsultations représentent désormais une nouvelle manière de consulter. Dans le contexte Covid-19, il a été assoupli le recours à la téléconsultation, habituellement réservée au médecin traitant ou à un praticien déjà consulté en cabinet dans l’année précédente. Si la télémédecine était un choix « contraint », elle est probablement appelée à devenir une véritable solution pour les personnes isolées, les habitants de déserts médicaux, les expatriés et bon nombre d’autres personnes domiciliées en France,… . La téléconsultation va-elle connaître, après cette période, un essor et s’installer progressivement dans le parcours de soins (voire de santé…) ? Nous avons eu le plaisir d’interroger, à distance, Sidney Mbassi – Directeur Adjoint Praeconis.

D’abord, d’un point de vue général, pensez-vous que « l’épisode sanitaire » lié au covid19, qui a permis un véritable usage de la téléconsultation par les Français, va enfin se développer durablement et s’installer dans le parcours de santé et/ou de soins des Français ? pour quelles raisons ?

Oui, je pense que la téléconsultation va s’installer au fur et à mesure du quotidien des français tout comme le télétravail. Nous observons une mutation des comportements sociaux et une évolution vers du « tout digital ». Un exemple, nos enfants effectuent des cours par visio conférence, cette génération-là sera une génération habituée à la Visio et cela accompagnera l’ensemble des développements via la Visio.

Selon un récent sondage*, 30 % des Français, sont prêts à y recourir plus souvent à l’avenir. Peut-on considérer que l’usage de la téléconsultation va enfin « décoller » ? Si oui auprès de quelles populations ?

Selon les chiffres que nous avons pu obtenir, la téléconsultation médicale permet de filtrer les demandes de consultation médicale. Cela peut être une méthode de « pré-sélection » avant l’orientation vers un spécialiste. Nous avons de réelle interrogation sur le modèle, car les couts pour l’environnement et les couts économique sont attractifs. Peu de déplacement en véhicule, moins d’espace d’attente pour les médecins, couverture médicale même dans les déserts médicaux… certes nos seniors ont encore besoin de contacts avec les médecins mais de plus en plus la visio s’installe dans leur vie.

Assistera-t-on, en général, à un bond en avant de la téléconsultation proposée par les acteurs du secteur de l’assurance complémentaire santé ? Et en ce qui vous concerne, une position particulière ?

Il existe une grande confusion entre les offres de téléconsultations existantes sur le marché et les offres de téléconsultations remboursées par la Sécurité sociale. En effet depuis 2018 selon les profils, la téléconsultation est prise en charge par la sécurité sociale, sous réserve de parcours de soin. Chez Praeconis en plus de la téléconsultation médicale remboursée par la Sécurité sociale nous offrons à tous nos bénéficiaires, 12 consultations par an gratuite. Pour vous faire rembourser pas besoin d’aller voir votre médecin généraliste en amont. Nous essayons d’apporter un service nouveau car lorsque votre enfant a de la fièvre à 4H du matin, vous cherchez une solution pour le soulager au plus vite.

Est-ce que ce service, tel qu’il est proposé actuellement par les complémentaires santé va évoluer ? Si oui comment ?

Chez Praeconis, la téléconsultation a progressé de près de 50% durant la période de confinement, nous constatons que le jour ou les appels sont les plus nombreux est le mercredi. Nous avons une majorité de femmes qui appelle avec une tranche d’âge de 31-50. Au regard de ces statistiques nous pouvons donc déduire que le service de téléconsultation médicale est un vrai outil de diversification, car nous pouvons l’utiliser comme outil de conquête pour les 31-50 ans qui sont principalement sur des contrats entreprise.

Le service de téléconsultation pourrait-il être utilisé hors champ du parcours de soins coordonné ? (Pour certains besoins spécifiques ou certaines situations). Si oui, les complémentaires santé pourraient-elle proposer ce service ?

Nous réfléchissons à faire évoluer le service de téléconsultations médicales pour le rendre plus accessible pour les uns et les autres. Une réflexion est ouverte sur la fourniture d’outils permettant directement la prise de RDV avec un médecin en ligne, et également effectuer des questionnaires de santé via de la téléconsultations.

Est-ce que ce service va désormais s’installer durablement dans la chaine de valeur servicielle de l’assurance complémentaire santé et être utilisé par les assurés des acteurs du secteur de l’assurance ? Si oui, avec quel modèle économique ? L’inclusion à la garantie complémentaire santé, un autre modèle économique ?

A ce jour nous pratiquons une inclusion dans les contrats de complémentaires santé, ce qui facilite la diffusion et la généralisation de l’offre.

Comme dans beaucoup de nouvelles activités avec de très nombreuses offres et sociétés de services, ne va-t-on pas voir une concentration très forte sur ce type de service, et voir 2 ou 3 plateformes leaders « truster » la quasi-totalité de l’offre de services de téléconsultation ?

Le marché est ouvert mais il existe des leaders, ces leaders se démarquent par leur savoir-faire. Chez Praeconis nous prônons la libre concurrence, pour les acteurs qui souhaitent s’implanter dans ce domaine il faut convaincre et apporter du savoir-faire. Il y a de la place pour tout le monde.

*OpinionWay, réalisé les 27 et 28 avril

Nous remercions Sidney Mbassi et vous rappelons que nous avons décidé de traiter ce sujet, dans les mois à venir, en particulier :

  • Une enquête spéciale sur le sujet de la téléconsultation et les enjeux de ce service pour le secteur de l’assurance
  • Une émission spéciale « La téléconsultation, dans la chaine de valeur de la complémentaire santé ? » sur Assurance TV (voir exemples)
  • Un dossier spécial dans le prochain magazine print « Dessine-Moi l’Assurance » adressé aux décideurs du secteur de l’assurance (voir le dernier numéro en format digital)

Par Jean-Luc GambeyVovoxx

Compte Twitter

Compte LinkedIn

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.