Home Édito Utiliser son capital humain pour constituer son capital digital

Utiliser son capital humain pour constituer son capital digital

Le capital digital constitué principalement pour son usage professionnel a des bénéfices majeurs : pour sa marque, pour son image personnelle et son activité professionnelle. Tous les indicateurs convergent vers le fait que le capital digital professionnel est un élément indispensable et complémentaire de son activité commerciale. Un capital digital développé et positif présente de nombreux avantages : ouverture d’opportunité, développement massif du réseau professionnel, valorisation des expertises, visibilité des prises de positions, reconnaissance du leadership et génération de contacts influenceurs !

Aujourd’hui, nul ne doute qu’il faut se constituer son capital digital comprenant un ensemble de critères qualitatifs et quantitatifs nécessaires. Le capital digital est la somme de l’engagement digital, de l’influence digitale et de sa visibilité constatée !

Comme votre capital humain, le capital digital est composite. Il est constitué d’un ensemble d’éléments qualitatifs et performants qui reflète votre personnalité. Le capital digital, par définition visible, du professionnel impacte de multiples cibles à visée professionnelle ! Le capital digital constitué n’est pas une satisfaction personnelle, mais une nécessité d’investir pour soi, de construire de la cohérence entre sa visibilité réelle et sa visibilité digitale. Il convient de se constituer soi-même son capital digital et parfois de savoir utiliser les leviers digitaux permettant l’accélération de celui-ci.

Pour les dirigeants du secteur de l’assurance, le capital digital constitué est non seulement un facteur d’influence important pour eux-mêmes, mais aussi un élément clé de l’influence digitale des marques qu’ils représentent ! Ainsi la marque employeur doit être, aussi considérée comme la grande bénéficiaire du capital digital des dirigeants. Le capital digital est indiscutablement perçu comme un actif immatériel pour la marque et permet ainsi un bénéfice collectif (marque) et un bénéfice individuel (dirigeant).

Les réseaux de proximité doivent également se constituer leur capital digital. Prenons l’exemple des agents généraux d’assurance. Toujours confrontés à de nouveaux défis, les agents généraux d’assurance doivent s’adapter aux transformations et faire face au défi de la révolution digitale. Comme d’autres investissements nécessaires à leurs activités professionnelles, les agents généraux doivent investir pour demeurer au cœur des nouveaux parcours digitaux de leurs clients et se constituer progressivement leur capital digital. Celui-ci amènera de l’influence et de la notoriété, mais surtout de la croissance. Les agents généraux commencent à comprendre l’importance significative de se constituer, à leur rythme, un capital digital cohérent avec leur capital humain, leur personnalité et leur activité professionnelle. D’ailleurs, le 1er Observatoire « agents généraux connectés » que nous avons réalisé récemment a permis d’étudier les mécanismes d’appropriation des nouveaux usages digitaux par les agents généraux, de mettre en lumière les réussites individuelles portées par certains de ces entrepreneurs ayant fait le choix d’inclure la composante digitale dans la pratique de leur profession. Même si le capital humain des agents généraux, en proximité avec leurs clients est une des clés de la réussite et permet d’être très présent localement, l’absence de capital digital les rendra invisibles lors des multiples parcours digitaux de leurs clients et de leurs prospects.

Article écrit avant période de confinement et intégré dans le mag #1 « Dessine-moi l’assurance » proposé par Jean-Luc Gambey – Vovoxx

Jean-Luc Gambey

Compte Twitter

Compte LinkedIn

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.